John Demanjuk, l’ancien gardien de camp nazi, s’est éteint en Allemagne

John Demanjuk, l’ancien gardien de camp nazi, s’est éteint en Allemagne

340
0
PARTAGER

Ukrainien, il rejoint l’Armée rouge en 1941 et, un an plus tard, le soldat soviétique Demjanjuk est fait prisonnier par les troupes allemandes. Après, selon lui, son destin est celui d’une victime, pour ses accusateurs, c’est un bourreau.

En tout cas, dans les années 50, il émigre aux Etats-Unis où il obtient la nationalité américaine avant d’être reconnu par des rescapés de l’extermination des juifs d’Europe comme étant « Ivan le Terrible », le gardien du camp nazi de Treblinka. Déchu de sa nationalité, il est extradé en Israël en 1981 où il est condamné à mort en 1988 mais, sur la foi de nouveaux documents, la Cour suprême israélienne casse sa condamnation. Libéré, il regagne les Etats-Unis et recouvre sa nationalité américaine en 1998.

Quatre ans plus tard, nouveau soupçon, nouvelle procédure. Il perd à nouveau sa nationalité et, sur demande de Berlin, il est extradé vers l’Allemagne où un tribunal le jugera finalement coupable l’année dernière du meurtre de près de 28 000 juifs dans le camp de Sobidor en 1943. Ce qu’il a toujours nié avoir été, en avançant son statut d’ancien prisonnier de guerre, fragile et menacé d’être abattu ou de mourir de faim.
En raison de son âge, il a échappé à la prison et il vient finalement de s’éteindre dans une maison de retraite du sud de l’Allemagne.

rfi.fr______

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires