PARTAGER

La Turquie a décrété une journée de deuil national ce dimanche au lendemain du double attentat qui a fait au moins 29 morts, pour la plupart des policiers, et 166 blessées dans le coeur d’Istanbul, a annoncé l’agence Anadolu.

Turquie : deux attentats à la bombe frappent le coeur d’Istanbul

Le Premier ministre Binali Yildirim a ordonné la mise en berne des drapeaux après qu’une voiture piégée a visé un car de transport des forces anti-émeutes près du stade de football de Besiktas et un kamikaze s’est fait exploser au milieu d’un groupe de policiers dans un parc voisin, moins d’une minute plus tard.

Pas de revendication pour le moment

 L’attaque n’a, pour le moment, pas été revendiquée. Les autorités ont annoncé l’arrestation de 10 personnes. «Les flèches pointent en direction du PKK», a expliqué le vice-premier ministre, ajoutant cependant que l’enquête était toujours en cours. «Nous ne pouvons rien dire de définitif pour le moment.»

Commentaires