Joyeux Ramadan

Joyeux Ramadan

863
0
PARTAGER

La belle vie. Le paraître avant l’être. Renouveler sa garde-jellabas, selon ses moyens toutefois, ainsi que sa panoplie de babouches, à l’occasion du mois sacré n’est pas forcément un acte religieux mais surtout   une démarche citoyenne de solidarité avec les artisans qui travaillent si bien nos  babouches, djellabas ou autres gandouras et tarbouches.

Moi, la  passion des babouches je l’ai toujours  eu, mais ce n’est  que très  récemment que j’ai  découvert que le parfum des babouches me rappelle inconsciemment la senteur des odeurs de la médina de Fès de mon enfance : un festival de couleurs et de sensations, une symphonie de saveurs et  un feu-d’artifice, de parfums coincés quelque part au fond de ma mémoire, et de mon âme très certainement…

Je vous épargne l’excès et l’accès  de religiosité  qui nous reviennent un mois sur douze, même si chacun est libre de faire ce qu’il  veut, mais je suis nostalgique d’un Ramadan que mes enfants  ne risquent pas de connaître  et que la génération nouvelle ne vivra jamais.

Mais, la  vie est belle même pour ces pauvres qui doivent compter à l’heure du Ftour le nombre de poichiches et de lentilles dans leur  harrira, lorsqu’il y en a … bien sûr !!

Les portes du ciel étant ouvertes,  en ce mois sacré, une prière pour tous ceux et celles qui passent un Ramadan difficile  sur le plan socio-économique.

On le constate chaque année avec impuissance  et résignation,  en ce mois sacré, les pauvres se privent  davantage même si l’aumône  et la Zakat sont faites pour cela en principe…

Pour le reste, sinon tout va bien. Joyeux Ramadan.

Par Hafid FASSI FIHRI

Commentaires