PARTAGER

Un jeune homosexuel, porteur du VIH et décédé récemment par défenestration à Kénitra, aurait sciemment contaminé plusieurs de ses partenaires. 

Le décès accidentel d’un jeune homosexuel, suite à sa chute du balcon d’un appartement, à Kénitra, a révélé la responsabilité du défunt dans la propagation du virus du VIH-SIDA dans la ville, rapporte Al Massae dans son édition de ce vendredi 22 janvier.

Décédé suite à une violente dispute à l’issue d’une soirée bien arrosée, le jeune homme, qui était serveur et connu pour être homosexuel, aurait continué à entretenir des relations sexuelles non protégées après avoir appris qu’il était porteur du SIDA, ont indiqué les sources d’Al Massae en se référant aux premiers résultats de l’enquête de la police judiciaire.

Les mêmes sources ont signalé que les témoins, présents dans l’appartement avant l’accident, avaient affirmé, lors des interrogatoires menés par les services préfectoraux de la police judiciaire, que le jeune homme avait voulu avoir une relation sexuelle avec l’un de leurs amis. Mais ce dernier a refusé, ce qui a déclenché une violente dispute. Le défunt se serait défenestré juste après cette bagarre, selon le membre d’une ONG oeuvrant dans le domaine de la lutte contre le SIDA et arrêté dans le cadre de cette même affaire, précise Al Massae.

L’acteur associatif, qui a reconnu avoir consommé de la drogue et de l’alcool en compagnie du défunt et de ses amis, a indiqué qu’il était au courant de la maladie du jeune homosexuel qui se rendait souvent au siège de l’association. Il a également déclaré lui avoir fourni des préservatifs. Pour ce qui est de sa présence dans l’appartement où le drame s’est produit, il l’a justifiée par son désir d’approcher des gens porteurs du SIDA pour les sensibiliser et les encourager à fréquenter l’association.

Commentaires