PARTAGER

Le match entre Nice et Nantes, comptant pour la 9e journée de Ligue 1, datant du mois d’octobre de l’an dernier a été arrêté à cause de pluies diluviennes sur l’Allianz-Riviera. Malgré l’usage de « la Kerrata » par les responsables du terrain , ce n’était plus possible de continuer le match.

« A partir du moment où la qualité du match et plus encore l’intégrité des joueurs n’étaient plus assurées, j’ai pris cette décision », a expliqué l’arbitre Fredy Fautrel, qui n’a pas attendu les 45 minutes réglementaires pour rendre son verdict.

« J’ai consulté les présidents et les entraîneurs des deux équipes au préalable. Tout le monde était d’accord », a-t-il poursuivi. Selon le règlement, le match ne pourra pas se terminer dimanche après-midi, Niçois et Nantais ayant déjà joué 45 minutes. « Le match sera rejoué dans son intégralité à une date qui sera fixée par la commission des compétitions de la LFP », a précisé l’arbitre. Le score était de 2-2 au moment de l’interruption, mais il ne sera pas tenu compte de la première période.

L’usage de la Kerrata n’est donc pas une exclusivité d’Ouzzine mais aussi niçoise. Conspué par le public marocain qui le tenait pour responsable de la mascarade du quart de final de la Coupe du monde des clubs (l’état lamentable de la pelouse lors de la rencontre opposant Cruz-Azul à Sydney Wanderers), pointé du doigt par l’opposition parlementaire qui avait demandé la mise en place d’une commission d’enquête, le ministre de la jeunesse et des sports a été démis de ses fonctions à cause de cette « Kerrata » pourtant Ouzzine n’avait pas cessé de marteler que la pelouse commandée était «la même que celle du stade du Real Madrid».

Qu’est ce que vous en pensez, aujourd’hui ?

Commentaires