PARTAGER

Sept personnes ont été condamnées à mort mardi au Koweït pour un attentat suicide meurtrier contre une mosquée chiite, le premier du genre revendiqué par le groupe Etat islamique (EI) dans ce riche émirat du Golfe.

Cette attaque, perpétrée le 26 juin dans la capitale Koweït par un kamikaze saoudien, avait fait 26 morts et 227 blessés, provoquant une vive émotion au sein de la population.

Elle avait en outre coïncidé avec une autre opération sanglante revendiquée par l’EI, qui avait fait 38 morts parmi des touristes sur une plage de Tunisie.

Commentaires