L’ USFP AU BORD DE LA SCISSION

L’ USFP AU BORD DE LA SCISSION

365
0
PARTAGER

Ce dernier qui est président du groupe parlementaire à la première chambre a depuis, constitué un courant « Démocratie et Ouverture » non autorisé par le leader du parti , qui a tout de même tenu des réunions à travers le pays, marquées souvent par des affrontements violents entre partisans et adversaires des deux camps, une situation sans précédent.

Le dernier développement dans ce conflit de légitimité a lui, précipiter le parti vers des lendemains incertains. Il s’agit de la décision prise par le bureau politique du parti à l’initiative de son chef, Driss Lachgar, de destituer le trublion Ahmed Zaidi, de son poste de chef du groupe parlementaire pour le remplacer par une autre députée, ce qui es contraire au règlement intérieur du parlement. En réaction à cette mesure prise en réaction au regain d’activisme de Zaidi, les parlementaires qui sont fidèles à son courant, ont décidé de former leur propre groupe parlementaire, affaiblissant ainsi et compromettant par leur nombre important , l’existence même de la représentativité de ce parti au parlement.

C’est cette goutte qui a fait déborder le vase et qui a fait vivre à ce parti socialiste les pires heures de sa longue histoire qui risquent de le mener vers la scission qui a été maintes fois envisagée par les adversaires de l’actuel chef à qui ils imputent une gestion autoritaire des affaires de leur formation mais surtout d’avoir instauré un climat malsain et contre-productif en interdisant tout débat d’idées. Les contestataires avaient même prévu d’organiser une manifestation ces jours-ci devant le siège du parti à Rabat et d’organiser une tournée d’explications de leurs positons à travers le pays.

De crainte d’être dépassé par ce regain de contestation des partisans de Zaidi réunis sous la bannière du courant « Démocratie et Ouverture », le chef du parti a lancé une contre-offensive avec des menaces d’exclusion des opposants qui annoncent une période très sombre pour l’avenir de cette formation de l’opposition.

Jalil Nouri pour Actu-maroc.com____________________

Commentaires