La BAD accorde un prêt de 300 millions d’euros au Maroc pour...

La BAD accorde un prêt de 300 millions d’euros au Maroc pour renforcer sa capacité ferroviaire

418
0
PARTAGER

La BAD a également accordé au Royaume des dons d’assistance technique d’une valeur de 2,8 millions d’euro lors d’une cérémonie présidée jeudi par le ministre de l’Economie et des Finances, Salaheddine Mezouar.

D’un coût global de 5,1 milliards de dirhams, le projet d’augmentation de la capacité de l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech s’inscrit dans le cadre du contrat programme Etat-Office national des chemins de fer (ONCF) pour la période 2010-2015.

Il a pour objectif de répondre aux besoins croissants des trafics marchandises et voyageurs sur l’axe ferroviaire Tanger-Marrakech, qui constitue un maillon stratégique pour le développement des échanges entre le Nord et le Sud du Maroc.

L’accord de garantie afférent au prêt a été signé par M. Mezouar et M Nono Jacques Samuel Matondo-Fundani, directeur du département des opérations de l’Afrique du Nord à la BAD.

L’accord afférent à ce prêt a été signé par Matondo Fundani et le directeur général de l’ONCF, M. Rabie Khlie.

Mezouar et Matondo Fundani ont signé 2 lettres d’accord de dons d’un montant d’environ 1,1 million d’euros, octroyés par le Fonds de la BAD d’assistance technique pour les pays à revenu intermédiaire.

Le premier don est destiné au projet d’appui technique au développement des infrastructures d’irrigation au Maroc et de l’étude relative à la mise en place, alors que le deuxième concerne l’étude relative à la mise en place d’une stratégie de développement de l’enseignement et de la formation privés.

M. Matondo-Fundani a, par ailleurs, signé avec Mme Nadia Laraki, directrice générale de l’Agence nationale des ports, M. Houcine Itaoui, DG de la Caisse centrale de garantie (CCG) et M. Hassan Boulaknadel, DG du Conseil déontologique des valeurs mobilières (CDVM), 3 lettres d’accord de dons d’un montant d’environ 1,7 millions d’euros.

Ces dons concernent des opérations d’assistance technique relatives à l’étude, le diagnostic et l’élaboration d’un programme de réparation et de confortement des ouvrages de protection de 7 ports (Nador, Safi, Al Hoceima, Tanger, Casablanca, Mohammedia et Agadir).

Ils portent également sur un projet d’appui au renforcement du système national de garantie réalisée par la CCG et un projet d’appui au renforcement de la supervision et du contrôle des marchés financiers à réaliser par le CDVM.

S’exprimant lors de cette cérémonie, M. Mezouar a indiqué que « le Maroc est le premier client de la BAD », mettant en exergue l’importance du portefeuille des opérations en cours d’exécution financées par cette banque.

Ce portefeuille, qui comprend 21 opérations pour une enveloppe globale de 2 milliards d’euros, a-t-il précisé, invitant la BAD à poursuivre l’appui et l’accompagnement de la dynamique de développement que connaît le Royaume.

Pour sa part, M. Matondo-Fundani a qualifié le Maroc de « partenaire privilégié » de la BAD, relevant la bonne santé des relations de coopération entre le Maroc et ce bailleur de fonds.

La Banque réaffirme sa volonté de poursuivre son soutien aux chantiers lancés dans le Royaume, a-t-il ajouté.

De son côté, Amani Abou Zeid, représentant résidant de la BAD au Maroc, a salué le partenariat « exemplaire » liant le Royaume et cette institution.

Le secrétaire général du ministère de l’Agriculture et de la Pêche maritime, Moha Marghi a indiqué que le projet d’appui technique au développement des infrastructures d’irrigation au Maroc permettra de se doter d’outils modernes d’irrigation.

 

MAP_____________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires