PARTAGER

Selon plusieurs sources, le ministère de l’Intérieur marocain s’apprête à interdire la commercialisation, l’importation et la fabrication des burqas au Maroc.

Cet habit de couleur noir, qui enveloppe tout le corps de la femme ainsi que sa tête, est effectivement étranger aux us et coutumes du Royaume.

Des activistes salafistes ont dénoncé cette décision la qualifiant de discriminatoire et d’illégale.

Ces salafistes, dont l’ultra-conservateur et antisémite Hammad Kabbaj, candidat à Marrakech du PJD aux élections législatives du 7 octobre 2016 avant que sa candidature ne soit invalidée, prétendent que cet habillement est une prescription coranique.

Diverses informations concordantes circulent sur les réseaux sociaux et laissent entendre que le ministère de l’Intérieur s’est attelé à la tâche. Si aucune information officielle n’a encore filtré, des marchands de plusieurs villes du Maroc ont affirmé avoir reçu la visite d’agents de l’autorité leur intimant l’ordre d’arrêter la confection et la commercialisation de cet habit. Des avis écrits, publiés sur Internet, précisent aux concernés que passé un délai de 48 h, la marchandise non écoulée sera saisie.

avis_burqa.jpg

Commentaires