Maison A la une La campagne de boycott a-t-elle atteint ses objectifs?

La campagne de boycott a-t-elle atteint ses objectifs?

1374
0
PARTAGER

Plusieurs jours après son lancement, la campagne de boycott de certains produits et marques poursuit sur sa lancée causant des dommages ici et là.

Si le gouvernement n’a pas réagi officiellement et adopté une communication de crise, seuls deux de ses membres sont montés au créneau : le premier Akhannouch cible de cette campagne à travers son groupe pétrolier a demandé à ne pas céder au chantage alors que le second Boussaid a traité les initiateurs de ce boycott de fous.

Sur les marchés, les consommateurs continuent à être divisés sur la question alors que les premiers effets commencent à se faire ressentir à plusieurs niveaux. Des baisses sont annoncées sur le prix de l’eau minérale Sidi Ali et également sur le lait produit par la Centrale Laitière. Seul fait inquiétant qui pourrait déstabiliser  les circuits de production et de distribution, la décision des épiciers de suspendre les approvisionnements non pas pour se joindre au boycott mais surtout pour régler un vieux contentieux des facilités de payement non accordées par les sociétés précitées. Sur le plan des carburants, aucune baisse notable n’a été enregistrée alors que le ministre Akhannouch, à la tête du premier groupe pétrolier au Maroc Afriquia, se veut indifférent aux résultats désastreux que pourrait induire cette campagne sur le secteur de la distribution des produits pétroliers.

Au même moment et dans le prolongement des appels déjà lancés, d’autres produits commencent à être ciblés par une deuxième vague, comme la marque d’huile « Cristal » qui s’apprêtait à appliquer unilatéralement une hausse de 2 dirhams  sur le litre et qui paye aujourd’hui le prix de cette décision en pleine crise.

Les interrogations récurrentes posent la question de savoir si cette campagne de boycott se prolongera jusqu’au mois sacré du ramadan connu pour ses pics de consommations et si les rayons ne s’en ressentiront pas d’une manière ou d’une autre déstabilisant tous les circuits  en faussant les prévisions des producteurs.

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires