La caravane de la réforme constitutionnelle pour un débat avec la jeunesse...

La caravane de la réforme constitutionnelle pour un débat avec la jeunesse et la société fait escale à Marrakech

152
0
PARTAGER

Initiée par le Centre « Achorouk » pour la démocratie, l’information et les droits de l’Homme, cette rencontre s’inscrit dans le cadre de l’élargissement des débats autour du chantier des réformes constitutionnelles en vue d’enrichir le dialogue national et de faire participer les jeunes, les acteurs de la société civile ainsi que des académiciens et ce, dans la perspective de formuler des propositions de réformes.

S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du Mouvement Populaire (MP), M. Mohand Laenser a déploré le fait que les jeunes ont perdu confiance vis-à-vis des partis politiques, soulignant qu’en dépit de ce constat, les jeunes accordent un grand intérêt à la chose politique, d’autant plus qu’ils ont de multiples attentes qu’ils n’ont pas tardées à exprimer, avec maturité et un grand sens de responsabilité, lors des marches pacifiques organisées récemment au Maroc.

Et de poursuivre que les revendications de cette catégorie sociale ont été bien accueillies comme en témoigne la décision prise par SM le Roi Mohammed VI de faire bénéficier des détenus politiques de sa Grâce Royale, ou encore le discours historique du 9 mars dernier dans lequel le Souverain a annoncé une série de réformes constitutionnelles profondes.

M. Laenser a, en outre, plaidé en faveur de l’établissement de passerelles entre les jeunes et les partis politiques dans le but de réduire le fossé qui ne cesse de se creuser entre les deux, soulignant la nécessité de promouvoir les principes de démocratie au sein des partis politiques.

M. Driss Lachgar, membre du bureau politique de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP) a fait observer, quant à lui, que le Maroc se distingue par sa diversité, ce qui rend indispensable d’Âœuvrer en vue de la consolidation de son identité arabe et amazighe, de consacrer l’égalité de tous les citoyens en termes de droits et de devoirs, et de renforcer le principe de la séparation des pouvoirs afin que chaque institution puisse accomplir les missions qui sont les siennes dans de meilleures conditions.

Après avoir rappelé que le discours royal du 9 mars dernier a apporté des solutions concrètes à ces imperfections, M. Lachgar a mis l’accent sur l’émergence de nouveaux pouvoirs dont, on ne cesse de parler à travers le monde, entre autres, le pouvoir des partis politiques étant donné leur relation corollaire avec la démocratie.

Et de poursuivre que la jeunesse marocaine a contribué pour sa part, à l’émergence d’un autre type de pouvoir, celui de l’opinion publique, lequel, a-t-il dit, Âœuvrera demain pour lutter contre la corruption sous ses différentes facettes notamment celle qui peut entacher l’opération électorale.

M. Mohamed Aujjar, président du Centre  » Achorouk » et membre du comité exécutif du Rassemblement National des Indépendants (RNI) a estimé, quant à lui, que le succès des réformes demeure tributaire de la participation des jeunes ainsi que des différentes composantes de la société, aux dialogues édifiants et sereins en vue de mettre en place une véritable architecture constitutionnelle, à même de définir les compétences et les prérogatives de chaque institution et de contribuer à l’édification d’un Maroc démocratique.

Pour sa part, M. Abdelillah El Bouzidi, membre du comité exécutif du parti de l’Istiqlal a tenu à indiquer que le discours royal du 9 mars dernier reflète la volonté du Souverain de mener des réformes effectives, faisant observer que la libération des détenus politiques constitue un pas concret vers la consécration de cette volonté Royale.

Le secrétaire régional du Parti de la Justice et du Développement (PJD), M. Laarbi Belkayed s’est félicité, quant à lui, de la tenue de cette rencontre à même de servir d’occasion pour rehausser le degré de conviction chez les citoyens notamment les jeunes, lesquels, a-t-il dit, ont fait montre de civisme et d’un degré élevé de responsabilité dans l’expression de leurs attentes et aspirations.

Cette caravane a été également l’occasion pour les jeunes de différents horizons intellectuels et politiques de faire part de leurs attentes et de leurs opinions sur le projet de réformes constitutionnelles.

Dans ce cadre, ils ont été unanimes à plaider pour des élections impartiales et transparentes, et l’adoption de réformes audacieuses au sein même des partis politiques en vue de regagner la confiance des jeunes en l’action politique.

_____

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires