La Caravane de l’amitié maroco-africaine à Dakar: une fête de retrouvailles et...

La Caravane de l’amitié maroco-africaine à Dakar: une fête de retrouvailles et des actions sociales en faveur des populations

219
0
PARTAGER

Au bout d’un voyage de plusieurs milliers de kilomètres à partir de Salé, la Caravane qui compte une cinquantaine de personnes a eu droit à un accueil chaleureux des populations et des élus locaux aussi bien à Saint-Louis, Guinguinéo qu’à Dakar.

Organisée conjointement par l’Association des ressortissants sénégalais résidant au Maroc (ARSEREM), l’Association du pont de l’amitié et de la communication et l’association des Amis du Palmier-dattier, la seconde édition de cette Caravane a été rehaussée cette année par la participation de la Fondation Hassan II d’Ophtalmologie.

Tout au long du périple de la caravane, des ophtalmologues de la Fondation ont organisé de longues journées de consultations gratuites au profit des populations locales avec distribution de lunettes de correction.

A Saint-Louis et à Guinguinéo, des centaines de personnes ont bénéficié de consultations gratuites et des dizaines de cas de cataracte ont été diagnostiqués, indique le Dr. Ali Hassan, précisant que la Fondation envisage une deuxième visite, courant cette année, pour opérer gratuitement les cas diagnostiqués.

A chaque étape au Sénégal, la Caravane a également procédé à la remise de dons (médicaments, vêtements, fournitures scolaires et divers présents pour les enfants) à des associations locales dans une ambiance festive et en présence des responsables locaux.

A Dakar, la mairie de la Commune d’arrondissement Fan-Point-Amitié a organisé une cérémonie à l’honneur de la Caravane durant laquelle des cartables garnis de fournitures scolaires ont été offerts aux élèves méritants des écoles de la commune.

Lors de cette rencontre, le maire de la commune, M. Malik Dioup s’est félicité des profonds liens d’amitié et de fraternité entre le Maroc et le Sénégal, rendant hommage à de telles initiatives qui permettent un contact direct entre les acteurs sociaux des deux pays pour le raffermissement de ces liens ancestraux. Le volet social et solidarité que consacre ce genre de rencontres s’inscrit dans l’esprit même de la particularité de nos sociétés et leurs valeurs authentiques, a-t-il dit à ce sujet.

Le président de l’ARSEM, M. Abdou Dioup s’est félicité, pour sa part, du succès de cette deuxième édition de la Caravane dont l’esprit et l’objectif consistent à initier une coopération décentralisée impliquant directement les populations et les intervenants locaux. Les rencontres entre les acteurs sociaux des deux pays permettent de dégager des pistes de coopération pertinentes, étant exprimées directement par les premiers concernés, a-t-il dit.

La deuxième édition de la Caravane d’Amitié et de solidarité maroco-africaine a coïncidé cette année avec un grand évènement qu’abrite le pays de la « Teranga » : le 3eme Festival Mondial des Arts Nègres (FESMAN). Une occasion pour les membres de la Caravane de savourer de grands spectacles et de hisser le drapeau national parmi le public cosmopolite de cette grande manifestation internationale.

La Caravane de l’amitié et de la solidarité s’assigne pour objectif de renforcer les liens de fraternité entre les deux peuples et offrir des opportunités de rencontre et d’échanges dans un cadre de convivialité qui sied bien à la culture des deux pays.

Cette Caravane d’amitié symbolise aussi l’importance de l’axe routier Rabat-Nouakchott-Dakar qui illustre, à travers l’histoire, ces liens ancestraux qui ont toujours existé entre le Maroc et la région de l’Afrique de l’ouest, soulignent les organisateurs de cette manifestation. L’intérêt de la Caravane consiste également à favoriser le partage et l’échange entre les deux peuples et à initier une chaîne de solidarité entre les acteurs associatifs des deux pays.

Les nombreux contacts avec les acteurs associatifs locaux et les instances élues ont déjà permis d’envisager de nouvelles pistes et volets de coopération pour une troisième Caravane qui tendra, au fil des éditions, à diversifier son action et à étendre son périple à de nouveaux pays d’Afrique de l’Ouest, indique M. Lahcen Ahouate, président de l’association pont de l’amitié et de la communication.

Dans cette perspective, les organisateurs envisagent d’intégrer les associations des marocains résidant au Sénégal dans les prochaines éditions de la Caravane avec des prestations sociales, des activités culturelles et des échanges de visites au profit de la plus ancienne communauté de marocains à l’étranger, dont les pionniers se sont installés au pays de la « Teranga » depuis deux siècles.

 

 

Commentaires