LA CENSURE FRAPPE FORT EN ALGÉRIE: UNE TÉLÉ PRIVÉE EN FAIT LES...

LA CENSURE FRAPPE FORT EN ALGÉRIE: UNE TÉLÉ PRIVÉE EN FAIT LES FRAIS

751
0
PARTAGER

Les censeurs algériens ne font pas dans la dentelle quand il s’agit de
faire taire des voix qui déplaisent au régime. la chaîne de télévision
privée « Al Djazairia » a été obligée, suite à de fortes pressions de la
part du gouvernement, d’arrêter une émission politique satirique très
suivie « Week-End », qui osé aborder naïvement la corruption dans les
sphères du pouvoir.

Se basant sur les révélations d’un livre explosif récemment paru en
France portant sur les relations chaotiques entre ce pays et l’Algérie
avec une longue parenthèse sur la corruption des dirigeants algériens
leur permettant d’acquérir à prix fort, des biens immobiliers dans la
capitale française, les animateurs se sont mis à ironiser sur la
gangrène des pots de vin et des bakchichs obligatoires au sein de la
hiérarchie de leur pays avant d’être stoppés net dans leur exercice.
Le gendarme de l’audiovisuel algérien a intimé l’ordre aux dirigeants
de cette chaîne privée d’arrêter cette émission poussant ses
animateurs à poser leur démission en guise de protestation contre
cette violation de la liberté de la presse.

« Aldjazairia » avait été avertie maintes fois que l’humour de cette
émission avait dépassé les limites de l’acceptable.

Commentaires