PARTAGER

Tous les marocains se rappellent de l’histoire émouvante et peu ordinaire de la jeune marocaine Yasmine Berraoui, atteinte de trisomie 21 et qui, malgré son lourd handicap était parvenue à décrocher son bac avec mention en 2014 et être félicitée et décorée par le roi Mohammed VI à l’occasion de la fête du trône.

Trois années plus tard, ce sont les téléspectateurs français de la chaîne TFI qui découvrent cette histoire alors que Yasmine poursuit ses études supérieures en regardant un téléfilm diffusé cette semaine et fortement inspiré de sa vie sous le titre « Mention Particulière » mais sans faire la moindre allusion dans le générique à l’ouvrage consacré au sujet par le père, un journaliste marocain, Jamal Berraoui, dont l’éditrice a décidé de porter plainte contre la première chaîne qui aurait omis dans sa présentation, de dire que le scénario du film, qui a eu un succès retentissant, avait été tiré d’une histoire réelle, celle d’une élève casablancaise trisomique qui a bravé tous les obstacles pour réussir une scolarité « normale » et réaliser partie de ses rêves de faire des études supérieures. De plus, la chaîne a agi avec une légèreté déconcertante en n’ayant pas demandé l’autorisation préalable des parents avant de s’engager dans ce projet appelé à se terminer devant les tribunaux parisiens.

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

Commentaires