PARTAGER
Le nouveau sélectionneur national, le français Hervé Renard n’avait pas besoin d’un tel scandale au moment où il vient de prendre avec succès les rênes des « Lions de l’Atlas » et à la veille d’un match important face à la Libye ce vendredi.
Tout est parti d’une vidéo montrant des joueurs se prélassant au bord d’une piscine d’un hôtel de Marrakech où ils se trouvaient en stage de préparation, des images guère anodines car en arrière-plan, les internautes ont pu apercevoir des narguilés utilisés pour la chicha.
Mais deux joueurs inconnus du grand public ont fini par devenir les boucs-émissaires étant soupçonnés au sein du groupe d’être portés sur un produit considéré comme nocif et d’être des couche-tard.
Il n’en fallait pas plus pour que la fédération royale de football décide pour la premier fois leur renvoi du stage et de l’équipe avec le feu vert du patron du 11 national, très embarrassé par cette affaire qui a vite fait le tour des réseaux sociaux et suscités des commentaires peu glorieux pour les joueurs toujours à la recherche des heures de belles moissons du passé non retrouvé..
Il n’y a pas si longtemps, des joueurs de talent comme Chamakh ont vu leur renommée souffrir de tels agissements.

Commentaires