La Cité des deux Mers, un projet phare pour un tourisme écologique

La Cité des deux Mers, un projet phare pour un tourisme écologique

130
0
PARTAGER

Cet ensemble touristique représentera un modèle de développement durable et d’utilisation des énergies renouvelables sur le pourtour méditerranéen, a ajouté M. Zarrou dans une déclaration à la MAP en marge de la cérémonie de signature de trois conventions relatives à l’aménagement des cités d’Atalayoun et des deux mers et à la création d’ensembles hôtelier et résidentiel touristiques, présidée par SM le Roi Mohammed VI, que Dieu L’assiste.

« C’est la mode aujourd’hui, les européens font 12 à 15 heures de vol pour aller sur des sites écologiques (Thaïlande, Iles Maldives etc), nous, nous voulons le faire à 2h30 de chez eux en créant la cité des deux mers », a ajouté M. Zarrou, notant que l’éco-resort de la Cité des deux Mers se décline en quatre stations thématiques toutes inspirées par leur environnement immédiat et ce, en termes de relation à l’eau, de morphologie du terrain et des matériaux et végétaux avoisinants.

Les quatre ensembles se présentent comme suit: le Village du Lagon, l’île aux Oiseaux, la Baie des coquillages et l’Hôtel du large.

+Transformer la nuisance en plaisance+

La vision stratégique de l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica a toujours été de faire de cette zone un site écologique et touristique par excellence, a poursuivi M. Zarrou, notant qu’un vaste programme de mise en valeur de ce site a été lancé depuis 2007 pour pallier les problématiques environnementales liées au traitement des déchets solides et liquides et à la dépollution de la lagune, dont une station de traitement, au stade tertiaire, des eaux usées du Grand Nador, un service de collecte organisée, de transport et de stockage des déchets solides, des travaux de réhabilitation de l’ancienne décharge et la réalisation d’une nouvelle décharge contrôlée.

Il s’agissait également de l’ouverture d’une nouvelle embouchure permettant la régénération des eaux de la lagune qui subissait une eutrophisation du fait des eaux stagnantes, outre des travaux de dépollution du plan d’eau et des rives de la lagune sur 64 kilomètres.

Partant d’un site naturel agressé, l’Agence pour l’aménagement du site de la lagune de Marchica se devait de fournir les efforts nécessaires en vue de transformer la nuisance en plaisance, a assuré M. Zarrou, faisant observer que l’Agence a, dans ce sens, oeuvré à la reconversion de l’ancienne décharge de l’usine de lavage de minerai de fer du site d’Atalayoun en une Académie de Golf, la première au Maroc de cette dimension.

L’agence a également entrepris des actions en vue de transformer les anciennes lagunes d’assainissement de la ville de Nador en un parc ornithologique, a-t-il ajouté.

Les travaux de dépollution devraient être achevés, conformément au calendrier annoncé, à la fin de l’année 2012. Ces travaux consistent, pour l’Agence, à poursuivre les travaux de nettoyage et de dépollution des berges de la lagune et pour l’ONEP à procéder aux ultimes raccordements et à la maitrise définitive des rejets.

+Un modèle de développement exemplaire sur les rives de la Méditerranée et un patrimoine à transmettre aux générations futures+

L’Agence Marchica, dont les missions ont été fixées par la loi 25-10, ambitionne de faire de Marchica un modèle de développement exemplaire sur les rives de la Méditerranée et un patrimoine à transmettre aux générations futures, dans le respect de l’Homme et de son environnement.

Pour cela, l’agence a procédé à la définition d’un programme de développement du site dans le respect des principes du développement durable et conformément aux lois et règlements en matière d’urbanisme et d’environnement.

L’aménagement du site de la Marchica devra également se faire dans le respect des écosystèmes de la lagune tout en favorisant l’attractivité économique de la région, notamment sur le plan touristique fournissant ainsi, un appui aux secteurs productifs (artisanat, agriculture, pêche, etc.).

map_________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Commentaires