La classe politique espagnole instrumentalise les affaires du Maroc à des fins...

La classe politique espagnole instrumentalise les affaires du Maroc à des fins politiques internes

304
0
PARTAGER

Invités de l’émission « Chououn barlamania », diffusée, dimanche soir, par la première chaîne de télévision nationale « Al Oula », les deux parlementaires ont indiqué que la classe politique espagnole instrumentalise les affaires du Maroc pour mobiliser l’opinion publique espagnole dans le cadre des préparatifs aux prochaines élections et cacher la crise économique que traverse l’Espagne.

A cet égard, M. Saâdeddine Othmani, membre du groupe de la Justice et du Développement à la chambre des représentants, a indiqué qu’une partie de la classe politique espagnole n’a pas réussi à aborder les questions économiques, sociales et politiques relatives à l’Espagne, et a eu recours à des affaires extérieures dans le cadre des préparatifs aux prochaines échéances électorales.

Ainsi, certaines parties instrumentalisent les questions du Sahara marocain, de l’intégrité territoriale du Royaume et des deux villes spoliées de Sebta et Mellilia pour mobiliser l’opinion publique espagnole, a-t-il noté.

Contrairement au développement positif enregistré ces dernières années, les relations maroco-espagnoles connaissent pour le moment un certain recul, a-t-il déploré, soulignant que les intérêts de l’Espagne au Maroc sont énormes.

Pour sa part, M. Mohamed Al Anssari, président du groupe Istiqlalien de l’unité et l’égalitarisme à la Chambre des conseillers, a indiqué que la droite populaire espagnole instrumentalise les questions du Maroc, l’intégrité territoriale du Royaume, les récents événements de Laâyoune et les derniers affrontements à Sebta et à Mellilia, pour porter atteinte aux intérêts suprêmes du Maroc.

Et d’ajouter que le parti populaire espagnol qui est animé par un esprit colonial Âœuvre pour mobiliser les groupes parlementaires à des fins purement électoralistes et dans une tentative d’exporter la crise intérieure que connaît l’Espagne.

Commentaires