La cohésion sociale tributaire de politiques volontaristes et de la participation citoyenne...

La cohésion sociale tributaire de politiques volontaristes et de la participation citoyenne (M. Lahlimi)

130
0
PARTAGER

Intervenant lors d’une réunion d’experts marocains et internationaux sur « la cohésion sociale en Afrique », M. Lahlimi a indiqué que la croissance, à elle seule, ne peut contribuer à la lutte contre la pauvreté et l’exclusion, et réduire les inégalités sociales que si elle est accompagnée d’une plus grande participation des populations dans la vie politique et sociale.

Les pays développés, les plus affectés par la crise internationale, a-t-il poursuivi, se sont rendus compte que le modèle de développement qu’ils ont adopté dans le cadre de la mondialisation n’a pas pu anéantir les inégalités sociales et la pauvreté.

En ce qui concerne les pays en développement, « les frustrations sont beaucoup plus grandes », a relevé, à cet effet, M. Lahlimi, notant que les mutations économiques qu’impose la mondialisation, la pression démographique et le déficit en matière d’infrastructures économiques, sociales et de développement humain dans ces pays ont aggravé les problèmes du chômage et de la pauvreté.

Ces mutations constituent une menace pour le processus de développement entamé dans les pays africains et risquent de remettre en cause les objectifs de développement à long terme, a-t-il affirmé, appelant à impliquer davantage les citoyens dans l’élaboration des politiques publiques.

« Malgré la croissance rapide enregistrée en Afrique, il reste beaucoup à faire notamment en matière d’inégalités sociales et de lutte contre la pauvreté », a estimé pour sa part, le directeur du Centre de développement de l’OCDE, M. Mario Pezzini.

Il a relevé, dans ce cadre, que « la croissance économique est une condition nécessaire mais n’est pas suffisante pour renforcer la cohésion sociale », ajoutant qu’il est temps de penser à des systèmes de protection sociale et des réformes fiscales pour favoriser l’investissement public générateur de l’emploi dans les pays africains.

M. Pezzini a également plaidé pour une concertation en matière de planification et de définition des objectifs de développement afin de lutter contre la pauvreté et le chômage et renforcer ainsi la cohésion sociale.

Cette réunion organisée par le HCP en coopération avec le Centre de développement de l’OCDE, vise à identifier les principales questions politiques que soulève la cohésion sociale en Afrique. Elle s’inscrit dans le cadre de la préparation du 4è Forum mondial de l’OCDE sur la mesure du progrès des sociétés qui se tiendra en Inde à l’automne 2012. Elle constitue également une étape préliminaire au forum régional sur la mesure du progrès en Afrique qui aura lieu en avril 2012 au Maroc.
_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires