La Collaboration entre secteur privé et public constitue une nécessité pour relever...

La Collaboration entre secteur privé et public constitue une nécessité pour relever le défi du développement humain (séminaire)

277
0
PARTAGER

L’encadrement et l’accompagnement des jeunes entrepreneurs défavorisés, ainsi que la facilitation de l’accès au financement sont, entre autres, parmi les tâches qui relèvent de la responsabilité du monde de l’entreprise, ont affirmé les participants à cette rencontre, organisée par la Coordination nationale de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) et l’ambassade du Royaume-Uni au Maroc.

La responsabilité sociale de l’entreprise en matière de développement durable et humain se traduit notamment par son engagement en matière de protection de l’environnement et de lutte contre la pauvreté, l’exclusion et la précarité, ont-ils ajouté.

S’exprimant à cette occasion, le gouverneur coordinatrice nationale de l’INDH, Mme Nadira El Guermai, qui a présenté un exposé sur les objectifs, les réalisations et les acquis de l’INDH, a indiqué que « cette initiative représente une philosophie moderne qui révèle de nouvelles méthodes de mangement public, essentiellement basées sur la participation des bénéficiaires et des opérateurs au développement local dans une atmosphère de partenariat ».

« L’INDH a permis de renforcer le sentiment de la citoyenneté et l’adhésion à la Nation et ancré une nouvelle culture basée sur la participation, la confiance, la dignité, la bonne gouvernance et la pérennité », a relevé, à cet égard, Mme El Guermai.

L’INDH a participé en grande partie à l’instauration d’un nouveau rapport dynamique entre la population, les élus, les autorités, les Associations et les différents services étatiques, a-t-elle poursuivi, notant que les vrais défis restent le renforcement de la participation des femmes et des jeunes au sein des organes de gouvernance et la pérennité des projets.

Le représentant du Réseau international « Youth business international », M. Andrew Fiddaman, s’est félicité des résultats significatifs réalisés par l’INDH, notamment dans le domaine de développement humain et de la promotion des activités génératrices de revenus (AGR).

Il a , en outre, mis l’accent sur le rôle central que jouent les petites et moyennes entreprises (PME) dans la création de la richesse, la promotion de l’emploi et la lutte contre le chômage et la pauvreté, notant que la véritable responsabilité sociale des entreprises restent comment assurer l’accompagnement des jeunes entrepreneurs démunis et leur faciliter l’accès au financement.

Pour sa part, le président de la Commission Label pour la responsabilité sociale de l’entreprise au sein de la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), M. Aziz Qadiri, a indiqué que « la CGEM, qui Âœuvre à valoriser le rôle de l’entreprise dans la création de la richesse et du développement économique et social, met la responsabilité sociale de l’entreprise au centre de ses objectifs ».

Le développement de l’engagement sociétal de l’entreprise contribue à atteindre les objectifs de l’INDH, notamment à travers les aides octroyées par les entreprises aux Associations et l’encadrement des jeunes issus des établissements de protection sociale, a-t-il fait savoir.

Lancée par SM le Roi Mohammed VI en mai 2005, l’INDH a pour objectifs, essentiellement, la lutte contre la pauvreté en milieu rural, l’exclusion sociale en milieu urbain et la précarité et la promotion des activités génératrices de revenus.

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires