La comédienne Macha Méril relate dans « Jury » les moments intenses qu’elle a...

La comédienne Macha Méril relate dans « Jury » les moments intenses qu’elle a vécus en tant que présidente de jury

221
0
PARTAGER

Macha Méril, qui a présidé l’année dernière le jury de la 4ème édition du festival international du film des femmes de Salé, a voulu écrire un livre qui exprime les émotions fortes et intenses qu’elle a vécues tout au long de la durée de ce festival.

« Lorsque nous avons vécu des émotions fortes, nous cherchons absolument, nous artistes, à les traduire par l’écrit, c’est une façon pour nous de conjurer la mort », a-t-elle confié lors de la présentation de son ouvrage.

Il s’agit au fait « d’un pied de nez à la mort », a renchéri l’actrice et femme de théâtre Macha Méril qui a campé des rôles mémorables dans des films qui ont marqué le champ cinématographique comme « Roulette chinoise » du réalisateur allemand Reiner Werner Fassbinder, « Sans toit ni loi » de la réalisatrice française Agnès Varda, ou encore « Duo pour une soliste » du réalisateur russe André Konchalovsky ou « A la rencontre de Vénus » du réalisateur hongrois Istav Szabo.

Ce livre raconte l’histoire de six femmes venant d’horizons divers et fort éloignés qui sont enfermées pendant six jours dans le huis-clos d’un jury. Il s’agit d’une Marocaine, une Portugaise, une Italienne, une Camerounaise et l’écrivain elle-même -qui préside le ce jury-, explique Macha Méril.

Au fur et à mesure des projections, des différences de plus en plus violentes s’installent, les opinions s’opposent et les passions se déchaînent, poursuit elle.

Macha Méril qui avait volontiers accepté de participer à ce festival afin de retrouver les lieux de son enfance et passer quelques jours au soleil avec son compagnon, se découvre dans un tourbillon de conflits et de turbulences sentimentales.

« Cette semaine a marqué ma vie à jamais », insiste-t-elle.

Abordant, lors de cette présentation, un autre sujet, celui de la condition féminine à travers le monde et plus particulièrement la question de la procréation chez les femmes, Macha Méril qui a déjà écrit des livres sur cette thématique, en l’occurrence « Biographie d’un sexe ordinaire » et « Si je vous disais », a affirmé que « les temps à venir vont réserver beaucoup de surprises », s’agissant de la procréation.

Marcha Méril s’explique : « le sang féminin se présentera différemment du passé. Beaucoup de femmes vont décider de ne pas vouloir faire des enfants ».

Née pendant une période difficile, la guerre de 40, de parents russes réfugiés en France après la Révolution de février 1917, Macha Méril a montré tôt des penchants pour le théâtre et le 7-ème art.

Elle va par la suite laisser tomber ses études de lettres pour rejoindre le cinéma et interpréter des rôles dans des longs métrages comme « La main chaude » de Grérad Oury et « Le Signe du lion » d’ Eric Rohmer.

Un vécu des plus rocambolesques: elle va séjourner ensuite aux Etats-Unis, fréquenter l’Actor’s Studio et tourner quelques films américains à Hollywood avant de regagner la France où voit le jour la Nouvelle vague du cinéma.

Le célèbre réalisateur français Jean-Luc Godard la choisit pour interpréter « Une femme mariée », qui brave la censure et séduit le public.

Macha Méril n’en démord pas et va enchaîner en interprétant des rôles dans des films qui ont également beaucoup de succès comme « Belle du jour » de Luis Bunuel et « Robert et Robert » de Claude Lelouch.

map________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires