La commission du secteur public pour le dialogue social tient sa première...

La commission du secteur public pour le dialogue social tient sa première réunion à Rabat

167
0
PARTAGER

Il a été convenu lors de cette réunion, qui s’est déroulée en présence de la secrétaire d’Etat à l’enseignement scolaire, Mme Latifa El Abida, d’examiner prochainement trois axes principaux portant sur l’amélioration du revenu, les conditions sociales des employés et le choix de certaines mesures d’urgence qui n’impacteront pas le budget de l’Etat.

L’ordre du jour de cette commission mise place lors de l’ouverture, lundi, de la session du printemps du dialogue social, comprenait plusieurs points portant notamment sur le système de promotion, le statut de la fonction publique, les ouvres sociales dans les administrations publiques, l’amélioration des revenus, la réforme de la grille des salaires, les mesures accompagnant l’heure d’été et la formation continue.

Figuraient également à l’ordre du jour de cette commission, des nouvelles revendications proposées par les centrales syndicales qui concernent notamment l’augmentation des salaires et de la pension minimum de retraite et l’instauration de la représentativité au sein des conseils administratifs des établissements sociaux et économiques.

Parmi les nouvelles revendications figuraient aussi la fixation de mesures urgentes pour le calcul des pensions de retraite pour les affiliés au Régime collectif des allocations de retraite (RCAR), la mise en place d’une assurance sociale obligatoire (accidents de travail, maladie professionnellesà) ou encore la réforme des caisses de retraite.

Lors de cette réunion M. Alami a souligné la détermination du gouvernement à répondre aux revendications des centrales syndicales dans le cadre d’un dialogue sérieux et responsable au sein de cette commission, l’objectif étant d’améliorer les conditions socio-économiques pour l’ensemble des citoyens.

Et de poursuivre que l’échange des vues concernant l’ensemble des revendications, en particulier l’augmentation des salaires, est nécessaire pour aboutir à un consensus qui sanctionnera les travaux de la commission et conférera davantage de crédibilité au dialogue social et au partenariat entre le gouvernement et les centrales syndicales.

S’agissant du volet des œuvres sociales au sein des administrations publiques, le ministre a indiqué que le gouvernement planche sur la généralisation de ces prestations tout comme il est en passe d’élaborer une loi dans ce sens.

De leur côté, les représentants des centrales syndicales ont insisté sur l’importance d’une lecture attentive de la situation des salariés afin de lui apporter les meilleures solutions. Ils ont également appelé à associer les directeurs des offices et établissements publics au processus du dialogue social lequel, ont-ils estimé, devrait être institutionnalisé.

_____

 

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires