La communauté internationale, appelée à redoubler d’efforts pour la libération des enfants...

La communauté internationale, appelée à redoubler d’efforts pour la libération des enfants séquestrés à Tindouf

185
0
PARTAGER

M. El Fassi, qui s’exprimait à l’ouverture du 13è congrès national des droits de l’enfant initié sous le thème « Nouvelle approche des programmes et services : pour une meilleure protection de l’enfant », a appelé également la communauté internationale à œuvrer pour mettre un terme aux pratiques inhumaines et ignobles infligées à ces enfants, lesquelles sont contraires à toutes les chartes et conventions internationales et aux valeurs humaines.

Le Premier ministre a, d’autre part, invité l’ensemble des acteurs nationaux et les organisations internationales à intensifier leurs efforts en vue d’adopter des initiatives novatrices visant à promouvoir les conditions des enfants et à mettre en place une société de connaissances et du savoir numérique.

Il a fait part également de la détermination du gouvernement à poursuivre son soutien aux programmes de partenariat avec les associations eu égard à leur rôle dans la mise en oeuvre de la politique de proximité.

M. El Fassi a, par la même occasion, passé en revue une série de programmes et de services nationaux visant essentiellement sur la protection juridique, la création de structures de proximité d’écoute, d’orientation et de prise en charge ainsi que la généralisation des unités de protection et de soins de l’enfance.

Il a, en outre, rappelé la mise en oeuvre de programmes et d’activités à même de briser tous les tabous et de mettre à nu certains fléaux, tels la lutte contre l’emploi des jeunes filles comme domestiques, l’interdiction du mariage des mineures, l’incrimination de la violence à l’égard des enfants ou encore leur exploitation sexuelle.

Le Premier ministre a aussi mis en avant les réformes engagées par le Royaume pour garantir le droit de la garde d’enfants, la pension alimentaire et la filiation, rappelant l’amélioration des indicateurs nationaux à travers le renforcement du régime de la couverture médicale, l’accentuation des efforts en vue d’atténuer les taux de mortalité chez les mères et les enfants lors de la naissance, la généralisation de la vaccination en milieu rural comme dans le monde urbain et la généralisation de la scolarisation en milieu rural et la lutte contre la déperdition scolaire.

Le gouvernement s’attèle à la préparation de programmes portant sur l’éducation religieuse, la consécration des valeurs morales, l’organisation d’activités culturelles et l’aménagement d’espaces de loisirs dans l’optique de promouvoir l’épanouissement des enfants, a-t-il fait observer.

Le Premier ministre a également souligné que le gouvernement veille à accélérer le rythme de mise en oeuvre des programmes et des projets prévus par l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH) pour permettre aux catégories les plus vulnérables de recouvrer leurs droits socio-économiques.

M. El Fassi a rappelé le Plan d’action pour l’enfance 2006-2015 (Maroc digne de ses enfants) qui se veut un cadre stratégique global de protection des droits de l’enfant et un mécanisme de consécration des principes de l’action participative et rationnelle entre l’ensemble des départements gouvernementaux, le secteur privé et les acteurs associatifs.

Ce congrès constitue une étape importante dans la mesure où il intervient à mi-chemin de la mise en oeuvre de ce plan, a-t-il dit, mettant l’accent sur la nécessiter de réfléchir aux programmes à mettre en oeuvre pour la période 2011-2015 pour relever les défis imposés.

Et d’ajouter que tous ces acquis ne devraient pas voiler les défis que le Maroc est appelé à relever, ce qui exige plus d’efforts et d’approches intégrées approfondies pour améliorer la qualité des interventions en vue de faire face à certaines contraintes liées essentiellement à la problématique de la déperdition scolaire, l’emploi des enfants en bas âge et leur exploitation pour sexuelle et économique.

Le Premier ministre a, par ailleurs, indiqué que la thématique de cette édition traduit la volonté effective du Royaume d’accompagner les changements rapides engendrés par les réformes démocratiques, politiques et constitutionnelles profondes ainsi que la consécration des droits de l’Homme, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI.

Initié par l’observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) sous la présidence de SAR la Princesse Lalla Meryem, cette rencontre de deux jours réunit un aréopage d’acteurs éducatifs, sociaux et économiques, des responsables ainsi que des représentants de la société civile.

Cette édition est axée sur l’évaluation des cinq ans du processus de mise en oeuvre du plan d’action national pour l’enfance, et l’examen des thématiques arrêtées par ce plan et qui ont fait l’objet d’engagements de la part des départements et instances concernées.

Un intérêt particulier sera porté aussi à l’examen des problématiques fondamentales en vue de relever les défis et être au diapason des changements que ne cesse de connaître la société.

C’est dire que les travaux de ce congrès seront axés sur les priorités essentielles du plan d’action national pour l’enfance (2006-2015) et la convergence volontaire de tous les acteurs pour la modernisation des programmes, mécanismes et services destinés à garantir une protection effective de l’enfant.

MAP__________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires