La Conférence de Marrakech doit déboucher sur des décisions franches et marquer...

La Conférence de Marrakech doit déboucher sur des décisions franches et marquer une rupture avec les éditions précédentes

181
0
PARTAGER

Dans une déclaration à la MAP à la veille de la 4ème conférence du Groupe des amis du peuple syrien, qui se tient mercredi à Marrakech, M. Saida a affirmé que les Syriens ont longtemps attendu cette rencontre, qui « devrait être sanctionnée par des décisions pratiques relatives à la reconnaissance franche de la coalition nationale syrienne et au soutien à apporter au peuple syrien à tous les niveaux ».

Il a, à cet égard, rappelé les efforts « appréciables » déployés par le Maroc pour soutenir le peuple syrien, se félicitant de la tenue de cette réunion, qui, a-t-il dit, dénote la volonté du Royaume de parvenir à des décisions à la hauteur des attentes du peuple syrien.

Faisant, par ailleurs, remarquer que le « Conseil de sécurité est jusqu’à présent paralysé à cause du véto russe », M. Saida a appelé à agir en dehors de cette instance, que ce soit au niveau de l’Assemblée Générale ou à celui de la Conférence des amis du peuple syrien.

« Nous recevons, toutefois, des signaux de la part de la partie russe qui, consciente de la gravité de la situation sur le terrain, discute publiquement de l’après Assad », a-t-il dit.

Pour lui, la solution politique est la mieux indiquée, et elle réside dans le passage à une nouvelle étape marquant une rupture totale avec l’ère Assad. « Al Assad et sa bande n’ont pas leur place dans la transition, mais en dehors de ceux-là, nous n’avons aucun problème avec les responsables qui n’ont pas donné l’ordre ou participé au meurtre de civils syriens », a-t-il affirmé.

Commentaires