PARTAGER

Conséquence inattendue de la tension Al Hoceima, les conséquences sur le tourisme commencent à se faire ressentir à la veille de la haute tension et l’arrivée des résidents marocains à l’étranger qui, à eux seuls, assurent  plus de la moitié des recettes touristiques du pays. En effet, de plus en plus de pays comme, l’Allemagne et la Grande-Bretagne sensibilisent depuis quelques jours leurs ressortissants contre les risques encourus en se rendant au Maroc, un pays préviennent-ils, en proie à une contestation sociale dangereuse qui risque de s’accroitre et de dégénérer. Mis par ces pays sur une liste des pays à hauts risques comme ceux frappés par le terrorisme, il est également demandé aux éventuels visiteurs du royaume d’éviter, pour ceux qui ne peuvent annuler leur voyage, de le reporter pour le moins à une date ultérieure ou à éviter les villes marocaines où se déroulent des manifestations présentées comme violentes et réprimées avec violence. De quoi dissuader plus d’un touriste de se rendre au royaume par les temps qui courent et à lui préférer une autre destination moins agitée.

Rendus fébriles et fortement  inquiets par cette mauvaise publicité, les opérateurs s’attendent à des moments difficiles et se déclarent prêts à demanbder des mesures de compensation en cas de prolongement de cette crise.

Commentaires