La Corée du Nord a officiellement un nouveau «leader suprême»

La Corée du Nord a officiellement un nouveau «leader suprême»

201
0
PARTAGER

Avec notre correspondant à Séoul, Frédéric Ojardias

Le jeune dauphin Kim Jong-un, âgé de moins de 30 ans, a été proclamé « dirigeant suprême du Parti, de l’armée et du peuple » par Kim Yong-nam, qui occupe la fonction honorifique de chef de l’Etat.

Les oraisons funèbres prononcées en hommage à son père ont ensuite fait place à des concerts de louanges dédiés à son fils et successeur. Les Nord-Coréens ont ainsi appris que Kim Jong-un a hérité de « l’intelligence, du sens moral et du courage de son père ».

Le culte de la personnalité mis en place en faveur des deux premiers Kim est ainsi prolongé au profit du nouvel homme fort de Pyongyang. Ces treize jours de deuils se sont terminés en apothéose, le régime a organisé une impressionnante cérémonie finale. L’immense place Kim Il-sung, en plein centre de Pyongyang, était noire de monde. Des dizaines de milliers de Nord-Coréens, civils et militaires, se tenaient debout, immobiles, la tête baissée, alignés sur des rangées tracées au cordeau.

Face à eux, sur la tribune, les généraux et les dignitaires du Parti, et bien sûr le successeur, Kim Jong-un, visage fermé, qui a vu son peuple lui prêter allégeance. Une mise en scène absolument frappante de la soumission de la population au régime.

Vingt salves de canons ont été tirées, les bateaux et les trains ont fait sonner leurs sirènes, puis enfin trois minutes de silence ont été respectées à travers tout le pays figé. La période de deuil est désormais terminée.

 

 

rfi.fr_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires