LA CORRUPTION AU MAROC: UN MAL PROFOND

LA CORRUPTION AU MAROC: UN MAL PROFOND

271
0
PARTAGER

Concernant le Maroc, le diagnostic se fait de plus en plus précis et actualisé en permanence depuis la mise en place de l’ICPC, l’Instance Centrale de Prévention de la Corruption dirigée par Abdeslam Aboudrar. Ce dernier ne cesse à chacune de ses sorties médiatiques, de prôner une véritable stratégie nationale pour endiquer ce fléau ce que le gouvernement actuel et passés ne semblent pas vouloir ériger en priorité absolue malgré l’urgence de la situation.

Aboudrar qui s’est rendu dans plusieurs pays cités comme exemple dans la lutte contre la corruption estime tout naturellement qu’il faudra du temps, plusieurs dizaines d’années, avant que nous puissions aspirer à devenir de bon élèves dans ce domaine tellement l’oeuvre est gigantesque, une sorte de chantier du siècle. Ce travail est à mener au niveau de l’éducation, de la culture, de l’environnement et de la communication avec à la clé, une révision en profondeur des comportements citoyens et administratifs. Celà doit commencer par la dénonciation systématique de tout acte de corruption ainsi que l’affichage dans toutes les guichets des administrations de l’interdiction de cet acte et de son encouragement. De même que les préposés à ces guichets qui se dérobent de leurs responsabilités pour inciter le citoyen à glisser la pièce pour obtenir un service doivent être sévèrement sanctionnés. Ces dernières années, les vidéos qui fleurissent sur le net montrant des fonctionnaires et des gendarmes en plein délit de corruption ainsi que la dénonciation d’actes de corruption par leurs victimes ont crée une certaine dynamique et un changement de mentalités. Reste que tout celà demeure insuffisant et un symbole tout au plus.

Il serait souhaitable que ce gouvernement après une année d’exercice sous le signe de la moralisation, de la transparence et des réformes en série place cette problématique majeure au coeur de la stratégie gouvernementale pour frapper les esprits et jeter les jalons d’une stratégie nationale de lutte contre la corruption, l’essentiel étant de commencer le travail sans plus attendre et sans report afin de stopper notre dégringolade dans le classement mondial des pays les plus touchés par la corruption.

Pour actu-maroc.com_______________

 

 

 

 

Commentaires