PARTAGER

Badr Hari doit retourner en prison. Le kick-boxeur marocain doit purger le reste de la peine à laquelle il avait été condamné en 2015. C’est ce qu’a décidé la Cour suprême à La Haye aujourd’hui.

L’avocate du champion marocain Bénédict Ficq a fait savoir que son client voulait retourner au plus vite en prison pour purger sa peine. « Badr Hari veut purger sa peine le plus tôt possible. Je vais demander à la justice de lui réserver une place le plus rapidement possible. »

Badr Hari se trouve actuellement au Maroc selon son manager Jacques de Wit. Le champion avait été condamné pour plusieurs faits de violence dont l’agression de l’homme d’affaires néerlandais Koen Everink.

En appel Hari avait écopé d’une peine plus sévère qu’en première instance de 24 mois de prison, dont 10 mois avec sursis. Son avocate avait saisi la cour de cassation en espérant prouver que le procès n’avait pas été équitable et que le champion devait par conséquent être rejugé.

Ayant déjà passé 8 mois en détention provisoire, Badr Hari devra rester 6 mois en prison.

Commentaires