PARTAGER

C’est une véritable guerre froide que se livrent les cadres pour la course aux missions à l’étranger, tant dans l’administration publique que dans les entreprises privées !
Une guerre où la concurrence déloyale et les coups-bas en tous genres font rage !
Mais, il faut dire que lorsque le responsable du service qui doit choisir le cadre qui sera de mission à l’étranger n’est pas très honnête, la porte est ouverte à tous les abus et toutes les manigances.
Ainsi, ceux qui ont pris l’habitude d’offrir par calcul et par intérêt des bonnes bouteilles et de belles cartouches de cigarettes à leurs chefs ont plus de chance d’avoir les faveurs de leur chef, au même titre que ceux et celles qui acceptent volontiers de rapporter les gestes et paroles de leurs collègues à leur supérieur, histoire d’avoir une gratification par la suite.
Le pire, ce sont les responsables qui envoient en mission à l’étranger leurs copines et maîtresses quitte à susciter des commentaires…
Il faut dire qu’à ce sujet, certaines femmes cadres sont capables de tout pour arriver à leurs fins…même s’il n’est pas question de généraliser bien entendu !
Dans certaines entreprises de presse par exemple, on a vu des patrons et des rédacteurs en chef offrir une carte de presse à leurs maîtresses, ainsi qu’un salaire non mérité et des missions à l’étranger à longueur d’année défiant toutes les normes de la morale ;
Il faut en avoir du culot !
Dieu merci, certains patrons sont corrects et honnêtes et font exception mais en général l’appât des voyages à l’étranger suscite bien des convoitises et .beaucoup y succombent sans broncher !

Par Hafid FASSI FIHRI

Commentaires