La CPI se prononce sur les charges qui pèsent contre six Kényans

La CPI se prononce sur les charges qui pèsent contre six Kényans

166
0
PARTAGER

Ces derniers jours, les appels au calme se sont multipliés. Le gouvernement a répété dimanche que cette décision ne va rien graver dans le marbre. Les accusés, tout comme les victimes auront le droit de faire appel quel que soit le résultat. Et ce sont des individus, non des groupes ethniques qui sont visés.

L’inquiétude c’est qu’une communauté se sente stigmatisée, si les charges sont confirmées partiellement ou totalement contre telle personnalité et pas contre une autre. La police a été renforcée dans certaines zones sensibles, notamment dans la vallée du Rift.

Les deux suspects phares sont dans l’affaire des partisans du Mouvement démocratique orange, William Ruto, qui bénéficie d’un soutien encore important chez les Kalenjin et dans l’affaire des partisans du parti de l’Union nationale Uhuru Kenyatta, qui peut compter sur l’appui d’une majorité de Kikuyu. Les deux sont candidats à l’élection présidentielle. La question qui se pose, c’est pourront-ils, s’ils sont accusés, mener campagne pour la magistrature suprême, puisqu’ils seraient présumés innocents jusqu’à la conclusion des procès.

L’autre question, est-ce que les juges exigeront que les accusés soient mis en détention. Si oui, le gouvernement kényan acceptera-t-il de les arrêter ? Pour l’heure, tous les quotidiens kényans sont d’accord sur un point. La décision des juges de la Cour pénale internationale va durablement modifier le paysage politique kényan et ce à quelques mois de la présidentielle.

rfi.fr__________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires