La crise en Côte d’Ivoire : Cacao et Nobel

La crise en Côte d’Ivoire : Cacao et Nobel

330
0
PARTAGER

Début décembre, on a eu également un aperçu de l’étrange conception qu’ont les occidentaux des Droits de l’Homme.
En effet,  ces derniers ont condamné à juste titre d’ailleurs, le fait que l’opposant  chinois en prison n’ait pas pu se déplacer à Oslo pour recevoir son Nobel de la paix la semaine dernière… alors que Julien Assange,  maître à penser de Wikileaks, venait d’être arrêté…

 

Les Occidentaux voudraient donc exploiter toutes les situations pour mettre hors d’état de nuire tous ceux qui dérangent leurs intérêts !

Une étrange  conception qui mériterait le Nobel du ridicule !
Malheureusement, c’est  cette même logique de deux poids, deux mesures qui prévoit à l’échelle internationale, que ce soit en Irak, en Afghanistan, au Soudan, dans les territoires  palestiniens et partout ailleurs… en ce qui concerne la domination des matières premières des pays en développement.
Après tout, si certains pays africains sont condamnés à survivre sans démocratie, et si les Palestiniens vivent privés de liberté depuis plus de cinquante ans, les Occidentaux pourraient bien faire un petit sacrifice et vivre sans cacao ni chocolat !
A moins d’une opération en force à Abidjan pour un retour à la normale.
Ainsi va le monde !

Hafid FASSI FIHRI
Email : hafid.ff@gmail.com

Commentaires