La crise libyenne et la montée en puissance d’AQMI mettent en péril...

La crise libyenne et la montée en puissance d’AQMI mettent en péril la région du Maghreb (Fox News)

236
0
PARTAGER

« Tous les leaders occidentaux appréhendent le spectre d’une nouvelle et grandissante menace d’Al-Qaeda en Afrique du nord », souligne Fox News, en citant, à ce propos, Rick Nelson, un expert antiterroriste US, qui a récemment affirmé, devant le commission du congrès en charge de la sécurité intérieure, que « les militants d’Al-Qaeda sont actifs en Libye ».

+La lutte contre AQMI exige une coopération régionale à toute épreuve

La situation qui prévaut actuellement en Libye, par ailleurs exacerbée par la présence de militants islamistes radicaux, requiert des pays du voisinage d’aller au delà de leurs divergences et faire preuve d’un esprit de coopération à toute épreuve dans le but d' »annihiler Al-Qaeda dans le Maghreb Islamique », soutient-on dans une analyse intitulée: « Une coalition nord-africaine pour sauver la Libye ».

Fox News relève, sur son site électronique, que « les Marocains sont convaincus de la nécessité d’un partenariat avec l’Algérie dans la lutte contre le terrorisme, ne serait-ce que parce que les deux pays ont souffert de ce fléau », notant que personne dans la conjoncture actuelle ne peut se permettre de faire l’économie d’un tel partenariat.

+Un contexte régional qui exige la résolution définitive de la question du Sahara

Corroborant son analyse, la même source note que le mélange détonnant que constitue pour l’Afrique du nord la crise libyenne et la menace d’AQMI met en avant la nécessité « impérieuse » pour les Etats-Unis et leurs alliés de trouver un règlement définitif à la question du Sahara sur la base du plan marocain d’autonomie.

« Un règlement rapide doit être trouvé au conflit du Sahara par la voie de négociations onusiennes accélérées, avec le soutien américain, et sur la base de la proposition marocaine d’autonomie, qui fait l’objet d’un soutien des Etats-Unis, de l’Europe occidentale et de l’ONU elle-même », souligne l’auteur de cette analyse Ahmed Charai, membre du Conseil d’administration du Centre des études stratégiques internationales (CSIS), un think tank basé à Washington.

Constatant que des responsables onusiens ont entrepris, ces dernières années, des périples « infructueux » dans la région, ainsi que la menace terroriste qui plane sur la région du Maghreb dans son ensemble, Fox News met en garde contre l’exacerbation d’un contexte régional, déjà précaire, par la participation, confirmée par des services de renseignements occidentaux, de mercenaires du polisario dans la répression de la rébellion libyenne.

De même source on soutient que le dirigeant des séparatistes, Mohamed Abdelaziz, en signe de reconnaissance de faveurs passées « a envoyé des centaines de combattants aguerris au front libyen », via le sol algérien, cela au moment même où le Maroc s’évertue à remplir ses engagements vis-à-vis de la légalité et la communauté internationales.

Dans le même sillage, un ministre libyen démissionnaire en charge de la diaspora, Ali Errishi, avait récemment confirmé à Washington que des mercenaires du polisario figurent parmi les marchands de la mort qui se sont infiltrés en Libye pour y semer la terreur et faire plier la révolution libyenne.

L’ancien responsable libyen s’est, dans ce cadre, dit « profondément désappointé et attristé face à l’hypocrisie des mercenaires du polisario qui prennent part à une telle entreprise vicieuse et destructrice, eux qui se présentent pourtant comme des combattants de la liberté ».

MAP________________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires