PARTAGER
Grande habituée du Festival International du Film de Marrakech, la danseuse ( faut-il dire le danseur, car la question est importante pour la suite, ne rate aucune occasion de se mettre en évidence à chaque édition. A tel point que certains journalistes ont commencé à se poser des questions sur cette présence assidue bien qu’elle ait joué quelques rôles secondaires au cinéma.
Cette année, la danseuse a franchi un pas supplémentaire en agressant physiquement une journaliste qui ne connaissait pas cet aspect de la personnalité de Noor qui peut se montrer très violente quand il s’agit de se défendre.
La scène en a surpris plus d’un puisque elle s’est déroulée dans les couloirs du Palais des Congrès de Marrakech, en pleine séance de projection de films, perturbée par les cris de la journaliste qui venait d’être attrapée violemment et tirée par les cheveux tout en recevant quelques coups. Elle avait eu le malheur de poser une question indiscrète sur la transformation sexuelle de Noor, une question qui fâche forcément, puisque relevant de la sphère privée.
Les journalistes sont prévenus qu’ils soient homme ou femme et la carrure de Noor est suffisamment imposante pour les dissuader de poser une telle question. La consœur l’a appris à ses dépens et s’en tire finalement à bon compte.

Commentaires