PARTAGER

Dans la dernière ligne droite qui nous sépare de l’attribution de la coupe du monde 2026 qui aura lieu mercredi, la diplomatie marocaine a décidé de se mettre aux abonnés absents alors que son rôle aurait pu être primordial. Cette absence vient amenuiser les chances de remporter les voix nécessaires au moment où les États-Unis, chef de file de la liste concurrente ont livré un ultime forcing dans les pays qui voteront pour le royaume.

Ce vivier de voix qui se trouve principalement en Afrique, point fort du dossier marocain, a vu les diplomates américains de différents niveaux, sillonner le continent de long en large avec un seul mot d’ordre sous forme de menace : Washington coupera purement et simplement les aides à tous les états qui en dépendent et qui accorderont leurs voix à la candidature marocaine. Le message est bien passé et les votes acquis fonderont comme neige au soleil.

Le Maroc n’est donc pas à l’abri de mauvaises surprises. Au sein même du comité d’organisation, des voix découragées par cette tournure en phase de finish ne donnent plus que peu de chances au royaume d’être déclaré vainqueur ce mercredi.

Encore une fois, la diplomatie marocaine n’aura pas été au rendez-vous d’un événement crucial et n’aura pas été à la hauteur de ses responsabilités en définissant une stratégie en amont avec anticipation. Dommage!

Par Jalil Nouri

Actu-maroc.com

Commentaires