La droite grecque veut des élections en mars, Papandréou quitte la tête...

La droite grecque veut des élections en mars, Papandréou quitte la tête du PS

317
0
PARTAGER

Antonis Samaras, le chef du parti Nouvelle Démocratie (droite), a réaffirmé au cours d’une réunion de son mouvement que les législatives anticipées devraient avoir lieu dès la conclusion des négociations cruciales sur la restructuration de la dette grecque.

Si les pourparlers en cours avec les créanciers privés sur l’effacement d’une partie de la dette grecque « sont conclus avec succès, alors l’accord sur le prêt (de l’UE et du FMI) peut être conclu dans le mois et nous pouvons aller aux élections fin mars. Nous n’accepterons pas de retards », a déclaré M. Samaras.

La date des élections anticipées fait l’objet d’un débat entre les trois partis de la coalition, Nouvelle-Démocratie, le Pasok et le petit parti Laos de l’extrême droite, depuis la désignation de l’ex-vice président de la BCE, Lucas Papademos, au poste de Premier ministre, le 11 novembre.

Son prédécesseur élu, le socialiste Georges Papandréou, a été contraint de démissionner à la suite des critiques visant les mesures d’austérité imposées depuis deux ans à l’instigation de l’UE et du FMI, en échange des prêts de sauvetage.

Mercredi, M. Papandréou a de son côté officialisé son retrait de la tête du Pasok, annonçant qu’il ne briguerait pas de nouveau mandat à la direction du parti, ont rapporté des médias grecs.

Fin décembre, le porte-parole du gouvernement, avait estimé que la « période pré-électorale » ne s’ouvrirait qu’après la fin mars et que le gouvernement de coalition devrait rester en place jusqu’à fin avril.

Le ministre socialiste des Finances Evangélos Vénizélos avait lui aussi estimé que « les élections devraient se dérouler après la Pâque orthodoxe (15 avril), vers la fin du mois d’avril ».

AFP_______________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

 

 

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

 

Commentaires