PARTAGER
Curieuse manière des proches de la plus grande institution bancaire privée du pays de se distinguer dans les médias et dans la rubrique des faits divers qui rapportent encore une fois la multiplication des abus liés à leur statut social.
Le dernier épisode s’est déroulé à la fin de l’année dernière mais on vient de l’apprendre, à bord d’un avion de la RAM à destination et abord duquel avait pris place la propre épouse du PDG d’Attijariwafabank qui était accompagnée de son chien ce qu’interdit formellement le règlement. Il ne s’agissait pas de la présence discrète d’un petit animal caché dans un panier mais d’un chient très imposant qui a pris ses aises en business classe au milieu de passagers VIP incommodés et irrités par cette présence inhabituelle leur faisant craindre une réaction violente au cours du vol, malgré toutes leurs protestations, ces derniers n’ont pas été entendus, ce qui les a poussé à déposer une plainte à leur arrivée aux États-Unis.
L’incident risque de couter cher à la compagnie nationale et aurait précipité le départ de son PDG Benhima atteint par l’âge de la retraite.
L’année dernière, c’est la famille de Mohammed Kettani qui avait été à l’origine de la mort d’une personne suite à un accident de la circulation, aggravant son cas en prenant la fuite après avoir constaté le décès de la victime, un grave délit vite étouffée par l’intervention du père, qui lui, a fait éviter un séjour en prison inconcevable pour son statut et un passage retentissant impensable au tribunal pour la progéniture du patron de la première banque du royaume.
Par Jalil Nouri

Commentaires