PARTAGER
Il s’en est fallu de peu pour que le voyage du roi Salmane d’Arabie Saoudite en Malaisie tourne au massacre de sa famille qui l’accompagne dans sa tournée en Asie.
Avec sa suite qui compte pas moins de 600 personnes, le souverain saoudien a échappé de peu à un attentat suite à l’arrestation à Kuala Lumpur de ressortissants yéménites appartenant à la communauté houtie chiite, actuellement en guerre contre la force arabo-musulmane menée par Ryad.
Quatre d’entre eux avaient un plan avancé pour s’en prendre à la famille royale saoudienne selon leurs propres aveux recueillis par la police malaisienne qui poursuit son enquête pour retrouver des complices toujours en fuite, d’autres complicités étant envisagées.
Des complicités attribuées à Daech qui aurait joué une part active dans ce projet, le groupe terroriste étant connu pour vouer une haine farouche au gardien des lieux saints et qui l’a montré à plusieurs reprises avec ses attentats revendiqués sur le sol saoudien.
Après la mise à nu de ce projet terroriste, aucun changement majeur n’a été apporté au programme iitial de la visite du roi Salmane en Malaisie alors que sa suite à été entourée de mesures de sécurité supplémentaires.

Commentaires