La FAO lance un guide agricole pour l’Afrique

La FAO lance un guide agricole pour l’Afrique

352
0
PARTAGER

Ce « calendrier cultural », qui concerne 43 grands pays d’Afrique, porte sur plus de 130 cultures, indique un communiqué de la FAO, publié à Rome où elle est basée.

Le nouvel outil, souligne l’Organisation, est particulièrement utile en cas d’urgence (sécheresses ou inondations) ou pour les efforts de réhabilitation faisant suite à une catastrophe naturelle ou causée par l’homme.

Mis au point par les experts de la FAO, le guide est destiné à l’ensemble des donateurs, organismes, vulgarisateurs gouvernementaux et organisations non gouvernementales qui travaillent avec les agriculteurs sur le continent africain.

Il donne des conseils non seulement sur les cultures mais aussi sur les variétés de semences dont les tests ont révélé qu’elles étaient les mieux adaptées aux conditions pédologiques et climatiques de chaque zone.

« Les semences sont déterminantes pour affronter le double enjeu de l’insécurité alimentaire et du changement climatique », a souligné à ce propos Shivaji Pandey, Directeur de la Division FAO de la production végétale et de la protection des plantes.

« Le bon choix de cultures et de semences est crucial à la fois pour améliorer les moyens d’existence des ruraux pauvres et des affamés et pour faire face au changement climatique « , a-t-il insisté.

« Pour être en mesure de faire ce choix, il faut s’assurer que les semences et le matériel végétal sont disponibles et accessibles au bon endroit et au bon moment « , a-t-il ajouté.

Selon la FAO, le calendrier couvre 283 zones agro-écologiques, représentant toute la richesse et la variété de l’écologie africaine, ainsi que les enjeux constitués par la dégradation des terres, l’empiètement du désert et les inondations.

On estime que l’accroissement mondial des rendements enregistré au cours des 10 dernières années est imputable pour moitié à l’amélioration de la qualité des semences et pour moitié à de meilleures pratiques de gestion de l’eau et de l’irrigation.

 

Commentaires