La Fédération sépharade américaine rend un vibrant hommage à SM le Roi...

La Fédération sépharade américaine rend un vibrant hommage à SM le Roi Mohammed VI pour Son action en faveur de la paix

269
0
PARTAGER

C’est un « hommage rendu » au Souverain, à Son « action pour la paix, le dialogue interreligieux et la promotion de la tolérance », ont affirmé les intervenants lors d’une soirée de Gala organisée récemment à New York, dans le cadre d’un « voyage épique » d’une année, inauguré en octobre dernier et célébrant, sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, « 2000 ans de vie juive au Maroc ».

Entamée par les hymnes nationaux marocain et américain, au palace new yorkais « The Pierre », suivie de prières élevées à la gloire du Souverain et à la mémoire du Père de la Nation, feu SM Mohammed V, du Regretté SM Hassan II et du défunt SAR Moulay Abdallah, cette soirée, a mis en exergue le rôle clé joué par le Maroc pour la « paix et la réconciliation » au Moyen-Orient.

Le Maroc est un « acteur clé » au Moyen-Orient qui oeuvre pour que les différents protagonistes reprennent langue dans l’intérêt des deux peuples et de la satisfaction des droits légitimes des Palestiniens, a affirmé l’ambassadeur itinérant de SM le Roi Mohammed VI, Serge Berdugo, en ouverture de cette manifestation.

« Nous célébrons aujourd’hui, le Maroc, une Nation, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, riche de sa diversité et d’une histoire plusieurs fois millénaire », a souligné l’ambassadeur en recevant, un candélabre à cinq branches, -symbole de l’étoile frappant le drapeau national -, surmonté de fruits du grenadier, signe de fertilité et d’unité, un présent de l’ASF au Souverain.

« Aujourd’hui plus que jamais, cette région a besoin d’initiatives courageuses menées par des faiseurs de paix, pour permettre à ces peuples de vivre ensemble, côte à côte dans la paix, la fraternité, la dignité et la sécurité », a ajouté M. Berdugo, soulignant l’action inlassable de SM le Roi, qui oeuvre à l’édification d’un monde meilleur et à la réalisation d’une paix globale au Moyen-Orient.

Le Souverain est convaincu que le « conflit entre les fils d’Abraham n’est pas une fatalité et que malgré les récentes difficultés, nous devons persévérer, sans répit, pour une solution juste porteuse de paix, de sécurité et de dignité à chacun en terre sainte », a ajouté l’ambassadeur itinérant de SM le Roi.

Depuis son indépendance, le Maroc sous la direction « courageuse, clairvoyante et ingénieuse de Ses Souverains, qui partagent avec les Etats-Unis un but commun, celui de la paix et de la réconciliation entre les peuples, n’a cessé d’oeuvrer pour cet ultime et non moins noble objectif », a estimé pour sa part l’ancien ambassadeur des Etats-Unis au Maroc, Marc Ginsberg.

Il rappellera, à ce propos, le message adressé par SM le Roi à la conférence de lancement du projet Aladin, dans lequel le Souverain indique que l’Holocauste est une « blessure mémorielle que nous savons inscrite dans l’un des chapitres les plus douloureux, dans le Panthéon du Patrimoine universel ».

M. Ginsberg, qui a fait part de sa fierté d’avoir eu l’honneur de servir au Maroc, le premier pays à avoir reconnu les Etats-Unis, auquel lui, et sa famille « vouent un profond attachement », a expliqué à l’assistance composée de personnalités de différentes générations et horizons, les liens étroits et solides entre les deux peuples et les deux Etats jamais interrompus, ni démentis, depuis la signature du Traité d’amitié en février 1778.

Aujourd’hui, dit-il, « les Etats-Unis et le Maroc sont plus proches que jamais » car partageant de « nombreuses causes communes ».

Pour la communauté juive marocaine établie aux Etats-Unis, qui a réitéré son allégeance au Trône Alaouite, et à son Souverain, SM le Roi Mohammed VI, qui fidèle à la voie tracée par feu SM Mohammed V et le Regretté SM Hassan II, ne cesse d’entourer de sa Haute sollicitude tous Ses sujets, ces liens n’ont jamais été aussi forts.

Et c’est un Maroc dans toutes ses composantes musulmane et juive, arabe et berbère qui a célébré le Royaume terre de tolérance et de cohabitation pacifique entre culture et religion.

« Sa Majesté le Roi Mohammed VI, fidèle à ces principes n’a de cesse de réaffirmer Sa responsabilité religieuse, historique et constitutionnelle dans la préservation des personnes, des droits et des valeurs sacrées de ses sujets de confession juive », a rappelé M. Berdugo.

Ce dîner de bienfaisance, ponctué de morceaux musicaux interprétés par le pianiste marocain Marwan Benabdallah, dans une salle décorée aux couleurs nationales, a été également l’occasion de lancer le parfum « Lumière du Maroc » créé en édition limitée (45 flacons) par le célèbre parfumeur d’origine marocaine, Carlos Benaim, en hommage à SM le Roi Mohammed VI.

Cette manifestation a été marquée par la présence de plusieurs personnalités du monde de la religion, de la politique, de la diplomatie, des arts, de la culture et des médias, dont le représentant permanent du Royaume auprès de l’ONU, l’ambassadeur Mohamed Loulichki, le Consul général du Maroc à New York, Mohamed Karmoune, de Mme Wassane Zalaichi, représentante de l’ambassade du Maroc à Washington ainsi que le grand Rabbin de Paris, David Messas et le Rabbin Raphaël Benchimol de la Congrégation sépahrade de Manhattan.

Plusieurs autres rendez-vous sont prévus au programme de « 2000 ans de vie juive au Maroc, un voyage épique », notamment des symposiums, conférences, concerts, ainsi qu’un voyage au profit de 50 personnes pour visiter les villes/sites héritages et rencontrer les leaders de la communauté juive marocaine, rappelle-t-on.

Commentaires