La femme joue un rôle pionnier dans le paysage politique (responsable du...

La femme joue un rôle pionnier dans le paysage politique (responsable du FFD)

284
0
PARTAGER

Les femmes marocaines sont appelées à prouver leurs compétences et leurs potentialités dans tous les domaines sur la base des principes de l’égalité des sexes et de la citoyenneté, a indiqué Mme Khyari, à l’ouverture d’une rencontre de deux jours organisées sous le signe de «l’activation du rôle des femmes élues dans la gestion des affaires locales».

Le FFD œuvre à la formation des femmes élues et leur encadrement pour garantir une meilleure participation à la gestion de la chose publique et la consécration de la démocratie locale, a-t-elle affirmé.

Elle a relevé que le FFD a mis en place des programmes de formation des femmes élues en vue d’élargir sa présence et sa participation dans le paysage politique au cours et après les échéances de 2012.

Mme Khyari a appelé à la création d’un conseil national des femmes représentant les différents partis politiques et des actrices du tissu associatif pour préserver les acquis réalisés par la femme marocaine et présenter des propositions visant à promouvoir la situation de la femme et la défense de ses droits.

Pour sa part, Mme Amina Ouchelh, membre du bureau politique de l’Union socialiste des forces populaires (USFP), a affirmé que les collectivités locales constituent le socle de l’édification démocratique au niveau local.

Elle a appelé, à cet égard, à la mise à niveau des collectivités locales et à leur renforcement en assurant la transparence des élections, la révision du mode de scrutin et la rationalisation des critères du découpage électoral, en vue de permettre à la collectivité de se doter des ressources financières conséquentes.

Soutenant que collectivités locales sont des entités qui répondent aux aspirations et aux attentes des citoyens, elle a mis l’accent sur la contribution de tout un chacun au renforcement de ces institutions pour leur permettre d’optimiser au mieux leur apport au développement local, à travers la création de richesses, au lieu de se contenter de la gestion des ressources.

De son côté, Mustapha Benali, membre du bureau exécutif du FFD, a évoqué les nouveautés apportées par la charte communale, notamment la suppression du poste du rapporteur et la création du poste de secrétaire général de la commune.

Cette charte prévoit également la publication du bulletin officiel des collectivités locales, la définition des prérogatives liées au développement et l’adoption d’une démocratie participative en vue de réaliser des projets de développement en collaboration avec les citoyens, a-t-il précisé.

Il a indiqué que le projet de formation des élues locales s’articule autour du programme national et régional visant le renforcement des compétences de la femme élue pour lui permettre une meilleure implication dans la vie politique.

Ce projet vise également l’instauration des systèmes de bonne gouvernance à travers la mise en place de programmes portant sur la participation dans le champ politique et démocratique.

 

_____________________

Faites vos achats en quelques clics sur www.economat.ma , le 1er supermarché en ligne à Rabat

www.actu-maroc.com

actumaroc@yahoo.fr

Commentaires