PARTAGER

La commission d’éthique de la Fifa a ouvert une enquête préliminaire à l’encontre de Nasser Al-Khelaïfi, PDG de BeIN Media et patron du Paris SG, visé par une enquête suisse portant sur des soupçons de corruption, a-t-on appris vendredi auprès d’un porte-parole de l’instance.

La chambre d’investigation de la commission d’éthique, justice interne de la Fifa, «a ouvert jeudi soir une enquête préliminaire à l’encontre de Nasser Al-Khelaïfi», a précisé ce porte-parole, alors que l’ancien secrétaire général de l’instance, Jérôme Valcke, déjà suspendu, est également visé par l’enquête de la justice suisse.

La police italienne a annoncé vendredi avoir perquisitionné et saisi une villa à Porto Cervo, en Sardaigne, qui serait selon les enquêteurs le «moyen de corruption» utilisé par le PDG de BeIn Media Nasser Al-Khelaïfi, par ailleurs patron du PSG, envers Jérôme Valcke, ancien N.2 de la Fifa.

Selon un communiqué de la police italienne, la villa en question, dont la valeur est estimée à sept millions d’euros, «constitue le moyen de corruption utilisé par Nasser Al-Khelaïfi (…) à l’encontre (de Jérôme Valcke) pour acquérir les droits télévisés relatifs aux Coupes du monde de la Fifa pour les années 2018 à 2030».

Commentaires