PARTAGER
Le golden boy, ministre milliardaire et président malheureux du comité en charge de la candidature marocaine pour l’organisation de la coupe du monde 2026, est sorti bredouille de cette initiative et ne réalisera pas son rêve, longtemps caressé et partagé avec les marocains. Si l’homme d’affaires doué et béni transforme tout ce qu’il touche en or,la communication n’est pas son point fort tout comme la visibilité.
Son intervention devant la Fifa pour présenter la candidature du royaume aura été de piètre qualité, sans imagination ni inspiration, redondante et souvent peu percutante, qui n’a pas séduit, c’est le moins que l’on puisse dire, les 200 représentants appelés à voter. hautain et sur un ton professoral, le super doué des affaires qui vient de revendre ses assurances Saham pour 100 millions de dollars à des sud-africains qui n’auront pas voté pour le Maroc, laisse beaucoup de plumes dans cette aventure au cours de laquelle il s’est ingénié à sauter sur trois fronts, celui de son ministère, de ses affaires privées et le comité de candidature. Mal organisées et manquant de conviction, ses conférences de presse ont déçu les journalistes qui n’y étaient ps toujours autorisés à poser leurs questions et sa manie détestable de donner l’impression de courir après un objectif personnel ont fait le reste pour ôter au ministre-milliardaire tout espoir de rebondir pour le dossier de candidature de 2030.
Par Jalil Nouri
Actu-maroc.com

Commentaires