La France expulse un Algérien de trois ans et demi !

La France expulse un Algérien de trois ans et demi !

208
0
PARTAGER

Et pour cause, le juge du tribunal administratif de Toulouse a ordonné, vendredi, le premier jour de l’Aïd,  la reconduction à la frontière d’une famille d’origine algérienne, sans-papiers. Jusque là rien d’extraordinaire, diront certains, mais Leurs fils Ali, âgé de 3 ans et demi, qui venait à peine d’entamer sa scolarité à à Toulouse est également « persona non drata » en France !  Désormais, mêmes les enfants scolarisés devront être expulsés de l’Hexagone.

« Ali est reparti du tribunal administratif escorté par trois policiers. Une scène ordinaire dans un palais de justice. Sauf qu’Ali a 3 ans et demi. Hier, le juge a signifié à ses parents, Aziz et Amira, en situation illégale sur le territoire français car sans-papiers, leur reconduction à la frontière. À l’annonce de la sentence, Ali, encore insouciant, gardait le sourire. Ses parents, les yeux rougis par la déception, restaient dignes », décrit le quotidien régional français la Dépêche qui trouve difficilement les mots nécessaires pour exprimer son indignation. 

La Dépêche nous apprend également que forces de l’ordre ont « fait irruption dans l’appartement familial et arrêté ses occupants. Une opération policière menée à bien « grâce » à une dénonciation anonyme » ! Cette action n’a pas tardé à suscité le dégout  du Réseau éducation sans frontière (RESF) qui n’a pas hésité à qualifier cette opération policière de « raffle ».

« Ces méthodes me rappellent les heures les plus sombres de notre pays », peste Nicole dans les colonnes de la Dépêche, membre du RESF. Pour sa part, l’avocat des parents, Me Julien Brel, a été choqué aussi cette décision : « Ces gens sont parfaitement intégrés. Ils louent un appartement, Aziz possède une promesse d’embauche, Ali était scolarisé… Cette décision répond à la politique du chiffre imposée par le gouvernement », dénonce-t-il.

Comme tant d’autres étrangers, Ali a fait les frais de la politique d’immigration imposée par Sarkozy. Une politique qui se veut froide et impassible y compris lorsqu’il s’agit d’un enfant de trois ans !

Abderrahmane Semmar
www.elwatan.com

 

Commentaires