PARTAGER
Il n’ y a plus rien à attendre de la part de la droite française qui a pratiquement aucune chance de gagner l’élection présidentielle.
François Fillon, son ancien candidat favori l’a mise dans la tourmente et l’entraîne dans sa chute inexorable après son refus de se retirer de la course en raison de ses démêlés avec la justice pour de présumés emplois fictifs du temps où il était député et dont auraient bénéficié son épouse et deux de ses enfants. Aucune solution de remplacement ne semble se dessiner à moins de deux mois du scrutin, et l’état-major du parti « Les Républicains » dont il est issu, n’arrive pas à annuler sa candidature. Quand bien même il le pourrait, il lui sera difficile de trouver un nouveau candidat qui irait droit dans le fossé, tellement l’élection se dirige vers un duel entre la candidate de l’extrême droite Marine Le Pen et le candidat libre Emmanuel Macron, tous deux au coude à coude dans les sondages pour aller au deuxième tour sans François Fillon.
Ce dernier n’en a cure de ces sondages et continue de croire en ses maigres chances dans une démarche devenue suicidaire. Homme politique avisé avant son affaire, son jusqu’au boutisme risque d’infliger à la droite française la plus sévère défaite de toute la cinquième république.

Commentaires