PARTAGER
La situation est désespérante sur la chaîne de télévision 2m livrée à elle-même et dont le premier responsable , son directeur général , Salim Cheikh, semble passer plus de temps à harceler les stagiaires comme vient de le dévoiler l’une d’entre elles.
Les scandales se poursuivent donc au sein de ce média public, mais pour ce qui nous intéresse, sur son antenne surtout. Après l’épisode regrettable de l’émission féminine au cours duquel, une animatrice montrait aux femmes battues comment se maquiller le lendemain pour cacher les traces des coups au visage, ce programme controversé « Sabahyates » refait parler de lui après qu’un psychiatre invité d’une émission diffusée il y a un an et demi et qui traitait d’une maladie mentale, n’ait pas eu la bonne idée de la relayer sur « facebook », tardivement, certes, mais qui ne change rien au fond du problème, puisque les internautes se sont enflammés contre son contenu qui montre deux animatrices se moquant des conséquences de cette maladie, tournant en dérision un problème sérieux dont souffre des personnes et leurs familles.
La responsable de l’émission n’a eu pour d’autre mots dans sa réaction que d’affirmer qu’elle voulait dédramatiser le sujet en le traitant à la légère. Encore un exemple du degré d’irresponsabilité qui règne au sein de la deuxième chaîne.
Par Jalil Nouri

Commentaires