La généralisation du sport dans les cursus scolaires, un moyen pour former...

La généralisation du sport dans les cursus scolaires, un moyen pour former des sportifsde haut niveau (conférenciers)

225
0
PARTAGER

« La pratique d’une activité physique doit être dispensée à l’école primaire dès le très jeune âge », ont-ils ajouté lors de ce séminaire, initié par une délégation de sportifs de haut niveau, d’origines marocaine, belge et espagnole en visite au Maroc (20-24 janvier).

« La motricité physique joue un rôle crucial dans le développement pédagogique des enfants », ont expliqué les conférenciers, rappelant que de nombreuses maladies sévissent en Afrique, dont notamment le diabète et les maladies cardiovasculaires, en raison de l’absence ou la rareté d’une activité physique.

Les participants à ce séminaire ont fait observer, aussi, que le sport est un phénomène de progrès social, relevant que l’éducation passe également par le sport.

Ils ont, dans ce contexte, mis en évidence le rôle des parents, en particulier, et de la famille, en général, dans l’aboutissement de ce processus.

Les membres de la délégation ont également animé, à cette occasion, des ateliers d’initiation sportive et de réparation physique, de motricité générale, de technique et de tactique à l’attention des jeunes sportifs de plusieurs quartiers de la capitale, dimanche à la salle Al Mamoune à Rabat.

A cette occasion, un lot de cartables, de fournitures scolaires et d’équipement sportifs a été distribué aux enfants défavorisés de la préfecture de Rabat.

Ce séminaire, organisé par l’association belge « Top Performance » en collaboration avec l’Union des journalistes sportifs marocains (UJSM), s’est articulé autour de quatre grands thèmes, en l’occurrence la « Pyramide sociale et sport de haut niveau comme plus values nationales », la « Santé publique et sport », les « Médias et sport » et « Sport et émigration ».

Dans une déclaration à la MAP, le président de l’UJSM, M. Abdelhadi Ennaji a indiqué que cette initiative vise à promouvoir le sport national, toutes disciplines confondues, soulignant qu’à travers la collaboration avec « TOP Performance », les enfants marocains ont profité des expériences étrangères.

Pour lui, l’importance de cette initiative découle du rôle important que joue le sport en matière de santé publique, notamment au niveau de la prévention contre les nombreuses maladies qui peuvent être contractées en raison de l’inactivité physique.

La délégation comprend notamment des champions du monde et d’Europe dans différentes disciplines (jiujitsu et kick-boxing), dont les Marocains Ismael Boulehien, Rachid Boumalek et Bader Saqat, des médaillés d’or aux Jeux Olympiques de la Jeunesse de Singapour (judo), dont la Belge d’origine égyptienne Lola Mansour, ainsi que des joueurs internationaux de football et de basketball.

Créée il y a 25 ans en Belgique, « Top Performance », une association à but non lucratif, a pour mission d’être au service du sport par le biais de la performance et de l’expertise. Elle est aussi un centre de formation de haut niveau conçu pour les athlètes et aspirants athlètes.

Commentaires