Maison A la une LA GRÉVE DES MÉDECINS ALGÉRIENS SE DURCIT ET MENACE LE GOUVERNEMENT

LA GRÉVE DES MÉDECINS ALGÉRIENS SE DURCIT ET MENACE LE GOUVERNEMENT

451
0
PARTAGER

Après l’avoir ignorée pendant plus de deux mois sans se soucier de la santé des citoyens, le gouvernement algérien a fini par accepter de discuter avec les médecins résidents dont le nombre atteint plusieurs milliers et envisager, contre son gré, des concessions. Il faut dire que le mouvement s’est durcit au point de sortir le chef du gouvernement Ouyahia de sa réserve pour éteindre un feu qui peut embraser tout le pays et le plonger dans le chaos.

Déterminés à aller jusqu’au bout pour obtenir l’abrogation d’un décret les astreignant à un service civil obligatoire de un à quatre ans en plus du service militaire, qu’il juge anti-constitutionnel.

Les grévistes ont tenu bon et poursuivent leur mouvement jusqu’à l’annulation du décret, une détermination à toute épreuve qui a eu des conséquences désastreuses pour la population dans les hôpitaux du pays, provoquant la paralysie d’un grand nombre d’entre eux qui a provoqué la réaction du chef du gouvernement il y a quelques jours. Pourtant, cette réaction aurait pu intervenir plus tôt si ce dernier avait pris toute la mesure de la détermination des médecins résidents quand ils ont tous boycotté les examens de fin d’année.

Mais celui-ci a toujours considérer cette grève comme illégale alors que pour les médecins, il est inconcevable qu’un pays impose un service militaire et civil pour cette seule profession.

 

Par Jalil Nouri

 

Actu-maroc.com

 

 

Commentaires