La guerre des étoiles

La guerre des étoiles

247
0
PARTAGER

Qu’il s’agisse de l’accueil,  de l’ambiance, de la qualité du service, de l’hébergement ou de la restauration, les touristes étrangers et nationaux parce qu’il n’y a pas de raison non plus qu’il y ait une quelconque discrimination sur cette question,  ont le droit d’avoir l’exigence de la satisfaction dans un environnement où la concurrence bat son plein et où il s’agit donc d’être compétitif à tous points de vue.

 

D’une manière incontournable se pose donc la question de la véritable qualité du service des établissements hôteliers et des étoiles qui vont avec.

Entre les vrais cinq étoiles qui respectent leur standing et les faux 4 étoiles qui se contentent d’offrir le minimum, avec une caricature de cuisine marocaine, un personnel non qualifié et des prestations qui font fuir les touristes…

Ce n’est pas une stratégie que de brader les prix des séjours auprès des tours opérateurs,  et encore moins une affaire lorsque les hôteliers se rattrapent sur le reste…

Ce n’est non plus une politique ni une solution d’adopter des stratégies comme « 10 millions de touristes en 2010 » ou vision 2030, si à côté le souci de la qualité n’est pas adopté à tous les niveaux.

Passons sur le fait de qui est responsable des étoiles qu’on attribue à tord ou du moins avec complaisance, mais il est légitime et vitale de s’assurer qu’un cinq étoiles offre vraiment la qualité qui lui sied, et de contrôler  qu’un 4 étoiles mérite vraiment ce standing !

Hafid FASSI FIHRI
Email : Hafid.ff@gmail.com

 

Actu-maroc.com ____________________________

Commentaires