PARTAGER

A la différence de la France où la polémique continue de faire rage sur le port du maillot interdit par plusieurs maires de France couvrant l’intégralité du corps des femmes musulmanes, le Maroc semble avoir échappé à cette controverse de l’été.

Tout d’abord en raison du fait qu le scandale n’a pris de l’ampleur en France très tôt cet été et qu’il n’a débordé sur le royaume que ces derniers jours, soit à la veille de la fin des vacances d’été.

De plus, cette question avait divisé l’opinion publique il y a quelques années déjà et que tout était rentré dans l’ordre sans faire de vagues en laissant la liberté de tout un chacun à porter le maillot souhaité pour peu qu’il n’y ait pas d’atteinte à la morale.

Enfin, troisième point important, il n’existe aucun texte dans la législation marocaine, qui pourrait interdire un vêtement de ce type sur les plages quand bien même le gouvernement du pays est dirigé par des islamistes et quand bien même plusieurs villes touristiques sont aux mains de maires de ce parti du PJD qui préside aux affaires du pays.

De plus, aucune force de la société civile ne serait en mesure aujourd’hui, même si elle le pouvait, de s’aventurer à demander l’interdiction du maillot intégral dans un pays très conservateur malgré les apparences.

Commentaires