PARTAGER

Elle était portée disparue depuis le 14 février. Elle a été retrouvée pendue. Il y a une semaine, Martin, 24 ans, également disparu dans le secteur, avait déjà été retrouvé en forêt de Rambouillet. Il se serait jeté dans le vide.

Ses proches ont remué ciel et terre pendant deux semaines pour tenter de la retrouver. Ce lundi après-midi, le cadavre de Mona Dumoulin-Minguet, 23 ans, a été découvert dans le parc du château de Rambouillet, pendu à un arbre. C’est un employé du château qui a donné l’alerte, vers 13 h 30, après avoir remarqué un corps dans cette zone forestière très dense.

La jeune femme, originaire de Montigny-le-Bretonneux, était portée disparue depuis le mardi 14 février, date à laquelle elle avait quitté le domicile de son père. Son portable avait été localisé pour la dernière fois à Rambouillet, dans le secteur de la gare. Inlassablement, ses proches ont organisé des battues dans le secteur. Ce samedi, la détresse de cette famille a ému jusqu’à l’acteur Roland Giraud, qui a participé à un rassemblement de soutien à Rambouillet, avec sa femme Maaïke Jansen et une centaine de personnes.

L’affaire a ému l’acteur Roland Giraud

Rambouillet, samedi. L’acteur Roland Giraud, ici avec la mère de Mona (au centre), a participé à un rassemblement de soutien organisé par les proches de la jeune femme.

 

Audition de témoins, analyse des bandes de vidéosurveillance, hôtels du secteur passés au peigne fin… Le dossier, confié au commissariat d’Elancourt, a mobilisé une dizaine d’enquêteurs, avec des chiens pisteurs et l’assistance d’un hélicoptère de la gendarmerie.

Mona a expliqué son geste dans une lettre retrouvée sur son cadavre. Quelques lignes dans lesquelles elle présente ses excuses à ses proches. « Mona avait des projets à court terme, une vie équilibrée avec un petit ami dont elle était très amoureuse. Cette disparition est incompréhensible », analysait encore sa mère samedi, lors du rassemblement à Rambouillet. En état de choc, la famille n’a pas souhaité s’exprimer ce lundi.

Le corps de Mona a été transféré à l’institut médico-légal de Garches (Hauts-de-Seine) pour y être autopsié. D’après les premières constatations, le décès remonte à « environ cinq jours », selon une source policière. Ce lundi soir, les enquêteurs excluaient toute piste criminelle. « Il s’agit pour nous d’une disparition volontaire. Cette jeune femme fragile avait effacé toutes ses données informatiques avant de quitter le domicile » indique cette source proche du dossier.

Ce dénouement tragique intervient une semaine après la découverte du cadavre d’un autre jeune porté disparu dans le même secteur. Martin Isimat Mirin, 24 ans, a été retrouvé mardi dernier en forêt de Rambouillet, au pied d’un pylône d’où il se serait jeté dans le vide.

Source : leparisien

Commentaires