LA JOURNALISTE GRACIET TENTE DE CRÉER UNE CRISE ENTRE RABAT ET PARIS

LA JOURNALISTE GRACIET TENTE DE CRÉER UNE CRISE ENTRE RABAT ET PARIS

1130
0
PARTAGER

En se lançant dans une fuite en avant pour faire diversion et se
sortir du pétrin dans lequel elle s’est mise avec son confrère Eric
Laurent, tous deux mis en examen pour chantage du palais royal et
extorsion de fonds, la journaliste française Catherine Graciet a tenté
de créer une crise entre la France et le Maroc à l’approche de la
deuxième visite du président François Hollande dans le royaume, prévue
pour les 19 et 20 septembre prochain. Mais la ficelle est trop grosse.
Elle a jeté un pavé dans la mare en affirmant aux enquêteurs et aux
juges, que dans le cadre de la rédaction de l’ouvrage, objet du
chantage, elle a pu avoir accès à un document confidentiel des
services de renseignement français, prouvant que ces derniers
espionnaient les faits et gestes du roi Mohammed VI lors de ses
visites à titre officiel ou privé en France.

Une affaire très grave si la véracité des faits venait à être
confirmée et pour laquelle le royaume ne devrait pas tarder à demander
des explications aux autorités françaises au moment où le chef de la
diplomatie française, Laurent Fabius, vient de souligner l’absence de
toute incidence de l’affaire du chantage des deux journalistes sur les
relations entre Paris et Rabat. C’est ce qu’il faut espérer pour faire
l’économie d’une nouvelle brouille alors que les cicatrices de la
précédente ne sont pas encore totalement effacées.

Par Jalil Nouri

Commentaires